Triolet: Kaya omniprésent sur les murs de la résidence Mère Teresa

Avec le soutien de
En 1999, plusieurs maisons de la résidence avaient été incendiées. Aujourd’hui, il ne reste aucune trace de cet épisode douloureux.

En 1999, plusieurs maisons de la résidence avaient été incendiées. Aujourd’hui, il ne reste aucune trace de cet épisode douloureux.

Les murs des maisons et ceux d’enceinte de la résidence ont été recouverts par les réalisations d’artistes locaux, adeptes du street/wall art. Vingt ans après les incidents ayant secoué cette localité de Triolet, il est surtout question de partage de la philosophie de Kaya et de faire tous les résidents célébrer le vivre-ensemble. 

Monique Élysée, habitante de la résidence, confie qu’elle a beaucoup aimé ce projet intitulé Sime Lalimier. «J’ai moi-même aidé à peindre les murs. D’autant plus que c’est une bonne cause, qui encourage la paix comme les messages véhiculés par Kaya», fait-elle valoir. 

Elle ajoute également que de nombreux résidents, grands et petits, ont participé au projet. D’ailleurs, fait-elle ressortir, un second volet aura lieu le mois prochain car une partie de la localité n’a pas encore reçu de jolies couches de peinture. Ce n’est que partie remise.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires