Partielle à Piton–Rivière-du-Rempart: un calendrier chargé pour Pravind Jugnauth

Avec le soutien de
Ravi Rutnah et Vishnu Lutchmeenaraidoo (qui vient de démissionner) encadrant SAJ le 11 décembre 2014.

Ravi Rutnah et Vishnu Lutchmeenaraidoo (qui vient de démissionner) encadrant SAJ le 11 décembre 2014.

Partielle ou pas partielle ? Telle est la question. Seul le Premier ministre connaît la réponse mais, si partielle il y aura, la date de sa tenue est une tout autre histoire.

La date est passée inaperçue, mais elle a toute son importance dans la stratégie de Pravind Jugnauth. Le vendredi 5 avril était la date butoir pour la publication du «Writ of election» si le chef du gouvernement voulait organiser l’élection partielle à la circonscription n°7, Piton–Rivière-du-Rempart, avant le 5 mai. Soit avant le début du ramadan. D’après les dispositions de la loi, la commission électorale a un délai minimum et une période maximale pour tenir une élection partielle. Pour le temps minimum, il est de 30 jours. Lors de l’inauguration du nouveau radar de Trou-aux-Cerfs, mercredi, le Premier ministre a déclaré qu’il voit la partielle s’approcher.

Or, si le gouvernement choisit ce délai minimum pour émettre le «Writ of election» pendant les prochains jours, cette élection tombera pendant la période de jeûne des Mauriciens de foi islamique, alors que la célébration de l’Eid-ul-Fitr est attendue le 5 juin. Selon plusieurs observateurs, il est politiquement incorrect pour un gouvernement de tenir une élection pendant le ramadan. «Sa marge de manœuvre est limitée maintenant. Pravind Jugnauth aura à trouver une période propice pour cette élection», déclare un ancien ministre.

Budget et jioi

Néanmoins, le Premier ministre peut bien l’organiser en juin, mais il a un rendez-vous important pendant ce mois-là. Il devra en effet présenter le Budget 2019-2020 à la nation et pendant environ trois semaines, les élus devront être au Parlement quotidiennement, pour prendre part aux débats budgétaires.

Le mois suivant, un autre grand rendez-vous attend Pravind Jugnauth. Il devra donner le coup d’envoi des Jeux des îles de l’océan Indien, qui se tiendront du 19 au 28 juillet.

Cependant, le Premier ministre aura un créneau en août, ce qui lui permettra peut-être de tenir la partielle. S’il opte pour ce mois, cela signifie que pendant la tenue des Jeux des îles, les membres de son gouvernement auront à faire une campagne électorale au n°7 alors qu’au même moment, il aura à préparer la venue du pape François à Maurice, prévue le 9 septembre. À partir de cette date, il ne restera que trois mois avant la dissolution automatique du Parlement, le 21 décembre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires