Violences devant une discothèque à Grand-Baie: le gérant raconte son agression

Avec le soutien de
 
 

Jagadessen Ramasamy, le gérant du Safari Bar, a tenu un point de presse ce mardi 2 avril. Il s’est dissocié des actes de violence survenus à la sortie de sa boîte dimanche 31 mars dernier. Il se dit traumatisé par les événements.

Après la fermeture de la discothèque, Jagadessen Ramasamy a vu plusieurs personnes sur le parking en train de discuter. Un des membres de son personnel tentait de les calmer. «Li ti pé dir zot zot ine byen amizé, ale zot lakaz aster.» Sur ces entrefaits, et avant qu’il n’ait eu le temps d’intervenir, il a été agressé avec une brique et il a perdu connaissance. Sa femme est venue à sa rescousse et il a été transporté à l’hôpital. C’est lorsqu’il s’est réveillé dans l’après-midi qu’il a pris connaissance de la vidéo qui était déjà virale. 

Après l’incident, il a pris la décision de changer son équipe de sécurité. «Nous nous dissocions totalement de ces incidents. A aucun moment, nous n’avons donné des instructions pour que l’équipe agisse ainsi» a fait savoir Jagadessen Ramasamy. Il précise aussi qu’il n’y a pas eu de problèmes à l’intérieur de la boîte et qu’aucun client ne s’est plaint. Le gérant a aussi fait une demande pour que deux policiers soient postés devant le Safari Bar. 

Jagadessen Ramasamy a porté plainte au poste de police de Pointe-aux-Cannoniers. Il a retenu les services de Me Sanjeev Teeluckdharry et Me Anoup Goodary.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires