Césarienne: 300 000 femmes meurent chaque année

Avec le soutien de
(Photo d’illustration)

  (Photo d’illustration)    

Les femmes qui accouchent par césarienne dans les pays en voie de développement sont le plus à risque. Une récente étude publiée dans le magazine britannique The Lancet, fait état de 300 000 décès par an, dont la majorité dans ces pays.

L’étude a été menée par l’université Queen Mary à Londres. Les chercheurs ont analysé les données de 12 millions de grossesses à travers le monde. C’est ainsi qu’ils ont conclu que le risque de mourir d’une césarienne est beaucoup plus élevé dans les pays en voie de développement que dans les pays développés. Dans la region de l’Afrique subsaharienne notamment, où le risque de mourir est 100 fois plus élevé qu’au Royaume-Uni, par exemple.

Autre observation : 10 % des bébés nés par césarienne meurent durant l’intervention ou peu après. Devant ces faits, les auteurs de la recherche recommandent que les femmes aient accès à de meilleurs soins et que les ressources et la formation médicales soient renforcées.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires