Rodrigues: retour progressif à la normale

Avec le soutien de
Les dégâts sont conséquents dans l’île et le CEB n’a rétabli que 8 % de l’électricité à hier après-midi.

    Les dégâts sont conséquents dans l’île et le CEB n’a rétabli que 8 % de l’électricité à hier après-midi.    

Plus d’une centaine de maisons ont été endommagées après le passage de Joaninha. Rodrigues se remet lentement des caprices de Dame Nature.

Les dégâts à Rodrigues sont importants. Malgré les efforts des autorités, il faudra du temps pour que tout retourne à la normale. Hier, l’assistant surintendant de police Max Raboude confirmait que «les interventions continuent dans les endroits les plus reculés mais les autorités sont à pied d’oeuvre pour venir en aide aux habitants» Avant d’ajouter que «nous sommes encore en train de faire le point sur le passage de Johaninha ».

Durant l’après-midi, le Central Electricity Board (CEB) avait rétabli seulement 8 % du réseau électrique. Dès la matinée par contre, le port et l’aéroport étaient en état de fonctionner. Des équipes du CEB, de Mauritius Telecom et de la Special Mobile Force (SMF) étaient en route pour Rodrigues par avion. Les équipements pour le CEB, ainsi que des vivres, eux, ont pris la voie maritime.

Quant aux sinistrés, il était encore au nombre de 83 dans les centres de refuge, disséminés à travers l’île, en raison des dégâts importants qu’ont subis leurs maisons. Selon un bilan de la situation, plus d’une centaine de maisons ont été endommagées par le cyclone, dont 29 sévèrement. Les routes principales ont été rapidement déblayées et nettoyées pour permettre la libre circulation des habitants et des autorités.

À Maurice, le mouvement de solidarité s’organise. L’organisation non gouvernementale (ONG) Morisyen San Frontyer (MSF), dans un premier temps, pour les besoins immédiats, pourra compter sur l’aide de la compagnie Innodis présente à Rodrigues. L’envoi des dons, d’autre part, se fera le 6 avril. Selon l’ONG, c’est la date la plus proche pour l’expédition d’un conteneur. de vêtements et de vivres. MSF recommande des donations comme de la nourriture, du matériel scolaire en priorité, qui peuvent être déposés à la clinique Bon Pasteur, à Rose-Hill, sans oublier des matériaux de construction.

Au niveau du Mouvement solidarité Rodrigues, le coordinateur, Jean Margéot Ravina, propose que les dons soient faits de façon à aider le secteur agricole de Rodrigues «Avec deux cyclones consécutifs, les dégâts sont importants dans l’agriculture. C’est dans ce domaine qu’il faudra s’organiser pour aider les Rodriguais.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires