Pravind Jugnauth: «Pou ena eleksion partiel»

Avec le soutien de

Le siège vacant de Vishnu Lutchmeenaraidoo ne le restera pas longtemps. Lors de sa conférence de presse ce lundi 25 mars, Pravind Jugnauth a confirmé qu’il y aura bel et bien des élections partielles, comme l’a annoncé Bobby Hurreeram la semaine dernière. Cette fois-ci, contrairement aux précédentes élections partielles au No. 18, l’alliance gouvernementale alignera un candidat. Le Premier ministre est aussi revenu sur sa rencontre avec Theresa May et les discussions sur le dossier des Chagos.

Eau 24/7: pas une promesse surfaite

Il comprend que les personnes soient en colère face au manque d’eau, mais contre la manière de faire. «Pa enn rezon pou blok trafik» a déclaré le Premier ministre. Selon lui, il était prévu que les vieux tuyaux de la région soient remplacés, mais ils ont cédé avant. Mais il avance que le travail continue et que la distribution d’eau 24/7 sera bientôt une réalité.

«Kan mo envi marye mo pu marye»

Est que le MSM cherchera un partenaire ? Pravind Jugnauth rétorque qu’il n’a pas de comptes à rendre, rajoutant qu’il est confortable avec son partenaire actuel, le ML. Mais il garde la porte ouverte en disant «kan mo envi marye mo pu marye.»«Kan mo envi marye mo pu marye.»

Pravind Jugnauth: «Sa eleksyon la pou enn tes »

Les élections partielles seront un «tes» pour les partis politiques. S’il concède que ce n’est pas au MSM de décider des candidats des autres partis, Pravind Jugnauth a précisé que ce serait une occasion en or pour Navin Ramgoolam de faire face aux urnes.

Pravind Jugnauth: «La population en droit coner kifer so élu ine aller… »

Selon Pravind Jugnauth, Vishnu Lutchmeenaraidoo a le devoir de s’expliquer à ses anciens mandants. Cependant, il précise qu’il n’y a aucune raison négative ou obscure qui a été évoquée, que ce soit lors de l’entretien de l’ancien ministre avec lui ou avec le Deputy Prime minister.

Pravind Jugnauth: «Mo ti impe sagrin li… »

Il n’a pas d’amertume envers son ancien ministre. D’ailleurs, par moments, Pravind Jugnauth «ti pé sagrin li akoz so lasanté pa bon.» Puis, le Premier ministre a réitéré qu’il n’est toujours pas au courant des raisons de la démission, même s’il était obligé d’accepter sa lettre.

Pravind Jugnauth: «Mo ti envi koner kifer line fer sa deklarasyon la»

La croissance a dépassé les 3%. Selon Pravind Jugnauth, les propos que Vishnu Lutchmeenaraidoo a tenus devant le président malgache sont incorrects. Il avait l’intention d’aborder le sujet avec lui à son retour, mais il n’en a pas eu l’occasion car le ministre est parti avant.

Pravind Jugnauth: «Mo ti ena tré bon relation avek Vishnu Lutchmeenaraidoo»

Le Premier ministre a rappelé qu’il a toujours défendu son ministre des Affaires étrangères, ce qui rend la démission encore plus incompréhensible pour lui. «Au fil du temps, nou relation inn vin plu kordial». Le chef du gouvernement souhaite que Vishnu Lutchmeenaraidoo s’explique sur son «Enough is enough.»

Pravind Jugnauth: «Pou ena eleksion partiel»

Pravind Jugnauth a confirmé la tenue des éléctions partielles.Cette fois ci, le MSM alignera un candidat. Il a affirmé qu’il sait quand auront lieu les élections générales et rien ne perturbera ses plans.

Pravind Jugnauth: «Visnhu Lutchmeenaraidoo ine dir li bizin retourn dan so lakav… »

Pravind Jugnauth a fait savoir qu’il a été surpris d’apprendre la démission de son ministre des Affaires étrangères. Il a demandé à Visnhu Lutchmeenaraidoo d’attendre son retour au pays, mais ce dernier a refusé car il devait «retourn dan so lakav.» Depuis son retour hier, il n’a pas eu de contact avec l’ancien ministre.

UNODC et Chagos

 

Le Premier ministre est revenu sur sa participation à la conférence de l’UNODC. Selon lui, les organisateurs nous ont félicités pour les mesures adoptées pour combattre «mafia ladrog.»

Par la suite, il a évoqué sa visite à Theresa May lors de son passage à Londres. Il a affirmé qu’il a abordé le sujet de l’avis consultatif de la Cour internationale de justice en ce qui concerne les Chagos. «Comme un pays qui respecte les droits de l’homme et les institutions internationales, je m’attends à ce que le jugement soit traduit en action.»

 

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires