Top 5 des vidéos que vous avez ratées

Avec le soutien de

Andy, 14 ans, erre dans les rues sans rêve et sans but

 
 

Il porte un T-shirt gris délavé, des savates rafistolées à l’aide de fil de fer. Un gobelet à la main, visiblement assoiffé, il se dirige vers une banque pour demander un peu d’eau. Que fait donc cet ado dans la rue alors qu’il affirme qu’il a une famille qui est à sa recherche ? Pourquoi vit-il dans la rue avec cet «ami» ? Qu’a-t-il bien pu arriver à ce jeune à peine sorti de l’enfance ?

Braquage à Thomas Cook: crime parfait ?

 
 

Nous sommes le mardi 19 mars. Le coup a été méticuleusement calculé et exécuté d’une main de maître. En cinq minutes, les braqueurs de la succursale de Thomas Cook à Trou-d’Eau-Douce ont emporté Rs 600 000 avant de se volatiliser. Toutes les pistes ont été brouillées. Retour sur le déroulement de cette journée.

Fridays for future: oui les jeunes s’intéressent à la politique… mais pas aux politiciens !

 
 

Alors que le monde politique est secoué par la démission de Vishnu Lutchmeenaraidoo, les jeunes, eux, voient plus loin. Des centaines de Mauriciens se sont joints au mouvement Fridays for future, et en sont à leur deuxième vendredi de manifestation, en ce 22 mars. Il faut croire que ce sont davantage les grandes causes et l’avenir qui les intéressent, plutôt que les individus politiques…

Démission de Lutchmeenaraidoo : du miracle à la honte

 
 

«Il était de bonne humeur et a même fait des blagues.» C’est ce qu’on confie au ministère des Affaires étrangères au sujet de Vishnu Lutchmeenaraidoo. Ce dernier a remis, jeudi 21 mars après-midi, sa lettre de démission en tant que ministre des Affaires étrangères et député de la circonscription n°7. Chronologie de cette journée qui chamboule la scène politique, faisant entrer Nando Bodha à ce portefeuille et partir la conseillère Shakuntala Jugmohun.Incendie sur un bateau: Judex Rampaul brave les flammes pour «sauver l’environnement marin»

Incendie sur un bateau: Judex Rampaul brave les flammes pour «sauver l’environnement marin»

 
 

Il n’est ni sapeur-pompier ni cascadeur mais Judex Rampaul n’a pas hésité une seule seconde avant de s’approcher des flammes d’un bateau taiwanais le 14 mars dernier. Le président des Syndicat des pêcheurs avait le devoir, dit-il, de sauver l’environnement marin d’une catastrophe. Rencontre.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires