L'express leaks du dimanche 17 mars au vendredi 23 mars

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent. 

Enquête sur une fuite alléguée à l’EDB

La démarche aurait été diligentée par le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance. En cause, la posture de l’Economic Development Board dans le sillage d’un jugement de la Cour suprême du Kenya suivant une initiative de la Tax Justice Net Africa selon laquelle le traité de non-double imposition liant le Kenya à Maurice est anticonstitutionnel vu que ce traité n’a pas été entériné dans le cadre d’une législation. Rien d’anormal dans le fond de la démarche de l’EDB, sauf que le point de vue de l’EDB serait tombé dans la presse sans avoir été préalablement visé par le ministère des Services financiers et de la Bonne gouvernance. Question de bienséance quoi, mais aussi question de cohérence. Car en cas de pépin, c’est le gouvernement, patron de l’EDB, qui va passer à la caisse.

Les policiers ne veulent pas la dengue

Des herbes folles poussent dans l’enceinte des appartements policiers de Coromandel. À maintes reprises, ces résidents ont alerté le département concerné à cet effet. Sans résultat. Ces policiers se demandent «si bizin gagn dengue pou vinn pran kont». 

La guerre des intox au PTR

Chaque semaine, des membres du PTr nous approchent pour «planter» une info dans nos colonnes. Après avoir tenté de nous faire publier une liste de potentiels dissidents anti-Ramgoolam, cette fois, il est question d’un soi-disant accord Ramgoolam-Boolell pour un partage du Prime ministership (3 ans-2 ans). Sauf que personne ne veut être cité. 

Instruction à la MBC

En marge des préparatifs du meeting du 1er-Mai, des instructions ont été données aux cameramen de la station nationale de la MBC de filmer tous les projets d’infrastructures réalisés et ceux en cours. Ceux-ci devaient être projetés sur des écrans géants lors de ce rassemblement des travailleurs. 

Laissés sans toilettes

Drôle de situation pour des officiers d’un ministère dont le bureau se trouve à Mahébourg. En effet, désireux de récupérer son bâtiment, le propriétaire a tout simplement coupé l’eau. Les officiers, pour se soulager, doivent à présent utiliser les toilettes publiques. Cette situation n’a pour le moment pas ému les responsables de ce ministère qui ne semblent même pas intéressés à rencontrer ceux qui sont pénalisés actuellement. 

«Perdi davans»

Lors d’une réunion avec des membres d’une régionale dans le Nord, Paul Bérenger a expliqué les différentes options d’alliance qui s’offrent au MMM lors des prochaines législatives. Quand il a expliqué que le meilleur scénario serait d’aller seul aux élections, une voix sonore s’est élevée, en deux fois, pour lancer : «Fini perdi davans sa !» 

Elle débarque au PPO

Qui est cette fonctionnaire qui vient d’intégrer la cellule de communication de la police ? Cette femme, qui n’est pas policière, jongle pourtant avec des sujets sensibles, et dont certains sont censés rester confidentiels… Plus d’un, y compris ses collègues, se demandent comment elle a atterri aux Casernes centrales.

Un petit test chez les rouges

Le geste d’un membre de la plateforme regroupant Steve Obeegadoo et Alan Ganoo passe mal aux yeux des amis de cette entente. Cet ancien du MMM aurait eu un contact avec le leader du Parti travailliste, Navin Ramgoolam, à l’insu des autres membres de deux partis. Voyant qu’il n’obtiendrait rien de concret du leader des Rouges, il a décidé de rentrer dans les rangs. 

Un «blue-eyed boy» peu apprécié

Un «blue-eyed boy» qui gravite autour de l’entourage du PM est accusé d’escroquerie. Le jeune homme a été sévèrement réprimandé par le CCID suite à ces accusations. Le jeune, qui utilise un prête-nom sur Facebook, est aussi accusé par une jeune dame dans une affaire de mœurs. L’affaire est loin d’être close. Des membres du MSM craignent que ces actes entachent le Premier ministre. 

Le jus qui fâche

Scène qui aurait pu se dérouler dans une salle de classe. Jeudi, lors de la réunion du conseil de district de Rivière-Noire, le conseiller de Chamarel Vishal Seesahye a demandé si le conseil pourrait décaisser une somme qui lui permettrait d’acheter des briques de jus pour la célébration du 51e anniversaire de l’Indépendance dans son village. Estimation : Rs 3 000. Sauf que le conseiller s’est vexé lorsque le président lui a suggéré de puiser l’argent de son budget. «Si mo ti kapav, mo pa ti pou démann konsey ! Lesli, gard zi-la, mo pa lé ! Mo pou asté li momem !» a alors répliqué le conseiller de Chamarel.

Non-respect pour l’hymne national

Samedi dernier, le Comité organisateur des Jeux des Îles (COJI) a tenu son troisième rassemblement à Flacq. Si les spectateurs ont joué aux abonnés absents avant le concert proposé, par contre, un conseiller du ministère des Sports n’est pas passé inaperçu lors de l’hymne national. En effet, il a hurlé : «Allez la foule, chantez plus fort». Un manque de considération…

Kee Cheong détonne à Madagascar

Le patron de SBM Holdings, Kee Cheong Li Kwong Wing, ne finit pas de nous étonner. Visiblement, il n’a pas appris de ses leçons kenyanes avec des prêts transfrontaliers accordés à des clients sans aucune garantie hypothécaire. Des prêts qui ont nécessité des provisions en centaines de millions de roupies par la banque mauricienne. Or, voilà que le Chairman de SBM Holdings porte actuellement un intérêt grandissant à la Grande île et ce, après avoir rencontré le ministre des Finances malgache, Richard Randriamandrato, à Maurice, lors de la visite officielle de son président, Andry Rajoelina, invité d’honneur aux célébrations du 51e anniversaire de l’Indépendance. Kee Cheong a exprimé le souhait aux autorités malgaches que SBM Holdings finance l’implantation des entreprises de textile à travers sa filiale malgache. Plus particulièrement sur une superficie de 80 hectares dans l’enceinte de la future zone industrielle de 680 hectares de Moraganga.

Le CEO de l’EDB boycotté

L’Economic Development Board (EDB) a organisé un atelier de travail destiné aux petits et moyens entrepreneurs, jeudi, au Domaine Les Pailles. Une cérémonie organisée en collaboration avec le ministère de l’Activité économique, de l’entreprise et des coopératives. Alors que le CEO de l’EDB prononçait le discours-clé de la cérémonie, le caméraman de la MBC a remballé son micro pour partir. Au grand dam de tous ceux présents.

Human Capital Flight

La Banque centrale fait face à une hémorragie de cerveaux, concernant surtout les jeunes. Dont les deux spécialistes qui géraient nos réserves, qui se comptent par milliards. Ils seraient six ou sept à avoir soumis leur démission ces derniers temps. Certains quittent carrément le pays !

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires