Flacq: agressé, séquestré et volé lors d’une séance de massage

Avec le soutien de
Deux individus ont fait irruption avant que la victime débute sa séance de massage.

Deux individus ont fait irruption avant que la victime débute sa séance de massage.

Il croyait qu’une séance de massage lui ferait du bien et atténuerait ses douleurs. Ce mécanicien de 60 ans, habitant Bramsthan, allègue avoir été agressé, séquestré et dépouillé, la semaine dernière, par des individus qui se trouvaient au domicile de Reshma Kissoondoyal, une jeune femme de 25 ans qui exerce comme masseuse. Il a porté plainte au poste de police de Flacq, samedi.

Et dimanche, un certain Ahmad Shahid Jamel, 27 ans, le concubin de la masseuse, a été arrêté. Puis, c’est au tour de Reshma Kissoondoyal d’être appréhendée, ainsi qu’un dénommé Louis Wesley Omar, 37 ans. Lors de leur interrogatoire, les suspects ont nié les faits qui leur sont reprochés. Ils ont expliqué que le sexagénaire leur aurait remis une somme d’argent volontairement. Ils ont comparu devant la justice, dimanche, pour séquestration.

Dans sa plainte, le sexagénaire explique qu’il avait rendez-vous avec une masseuse de sa localité, lundi dernier. Il raconte s’être rendu chez elle à bord de sa fourgonnette. La jeune femme lui aurait alors demandé de prendre un bain avant la séance de massage, car il transpirait. Alors qu’il ôtait ses vêtements, deux individus auraient fait irruption dans la salle de bains. L’un d’eux était armé d’un sabre. Un des suspects lui aurait lancé : «To vinn touni dan mo lakaz avek mo fam». Tandis que l’autre aurait menacé de le tuer s’il faisait un geste.

Photos et liaison

Les malfrats auraient alors séquestré le sexagénaire avant de lui voler sa carte bancaire et une somme de Rs 700. Ils auraient ensuite pris son véhicule et se seraient dirigés vers un guichet automatique pour effectuer un retrait de Rs 3 000. Après leur forfait, les suspects auraient ensuite libéré le mécanicien. Ce dernier a aussi confié aux enquêteurs que son portable a été volé.

Vendredi, les malfrats auraient débarqué chez le sexagénaire et lui auraient réclamé Rs 12 000. Faute de quoi, ils publieraient des photos compromettantes de lui et informeraient ses proches qu’il a une liaison avec la masseuse. Le mécanicien a alors tout relaté à la police le même jour.

Dimanche, les officiers Joomuck et Louise de l’Emergency Response Service, qui étaient en patrouille, ont pu arrêter l’un des suspects. Il s’agit d’Ahmad Shahid Jamel, 27 ans, le concubin de Reshma Kissoondoyal. Il a été remis à la Criminal Investigation Division de Flacq, qui a ensuite procédé à l’arrestation de la masseuse ainsi que de Louis Wesley Omar, qui habite aussi chez eux. L’enquête est placée sous la supervision de l’assistant surintendant de police Bancharam.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires