Assassinat d’Anwar Nandoo: une enquête judiciaire instituée après plus de deux ans

Avec le soutien de
Les suspects lors d’une reconstitution des faits en 2016.

Les suspects lors d’une reconstitution des faits en 2016.

Le corps inerte d’Anwar Nandoo avait été découvert dans son lit maculé de sang à Eau Coulée, le 11 juillet 2016. Plus de deux ans après, une enquête judiciaire a finalement été instituée par le Directeur des poursuites publiques (DPP) pour faire la lumière sur les circonstances entourant ce drame.

Les suspects lors d’une reconstitution des faits en 2016.

Saminaden Vyapooree, Sew Seetohul et l’épouse de la victime, Marie Géralda Nandoo ont été arrêtés dans cette affaire. Ces trois suspects font l’objet d’une accusation d’assassinat et devront comparaitre devant la cour de district de Curepipe en mai. Les conclusions de l’enquête judiciaire statueront si les charges pourront être maintenues contre les trois suspects. «C’est à partir de là, que le DPP décidera si l’affaire sera référée aux Assises ou pas», confie une source proche du dossier, qui explique, qu’à ce stade, ils n’auront pas à plaider coupable ou non-coupable.

Le corps d’Anwar Nandoo avait été découvert par sa fille. Les suspects avaient été identifiés par les enquêteurs après avoir visionné les caméras de surveillances qui étaient installées non loin du lieu du crime. Saminaden Vyapooree, marchand de Kebab avait incriminé l’épouse de la victime, avec qui, il était proche. Elle est soupçonnée d’avoir commandité l’assassinat de l’homme de 56 ans. Sew Seetohul, «lorry helper» et âgé de 27 ans, serait le complice de Saminaden Vyapooree.

Saminaden Vyapooree avait expliqué à la police qu’il est rentré avec un double des clés qu’il avait fait faire au préalable.  Il aurait ensuite sorti Anwar Nandoo du lit pour le rouer de coups. Il a également incriminé Marie Géralda Nandoo d’avoir commandité l’assassinat. «Elle m’a demandé de le tuer pour qu’elle puisse toucher son assurance-vie. Elle m’a proposé Rs 5 000 pour faire ce travail», avait-il dit.

Sew Seetohul, est défendu par Me Akeelesh Caussy alors que Marie Géralda Nandoo a retenu les services de Me Drawnacharya Ortoo. Saminaden Vyapooree n’a pas retenu les services d’un homme de loi.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires