Naples: le gardien David Ospina est sorti de l’hôpital

Avec le soutien de
Le gardien de but colombien de Naples, David Ospina, blessé à la tête lors d'un choc avec un attaquant d'Udinese, le 18 mars 2019 au stade San Paolo.

Le gardien de but colombien de Naples, David Ospina, blessé à la tête lors d'un choc avec un attaquant d'Udinese, le 18 mars 2019 au stade San Paolo.

Le gardien de but colombien de Naples, David Ospina, qui s’était écroulé sur le terrain lors du match face à l’Udinese dimanche après un choc à la tête, est sorti de l’hôpital et va «beaucoup mieux», a annoncé sa femme lundi.

«David va beaucoup mieux, nous sommes déjà chez nous un peu plus au calme et attendons que le choc soit complètement passé», a écrit Jesy Sterling sur Instagram, réseau social sur lequel elle a publié une photo du joueur assis sur un lit, entouré de ses deux enfants, un pansement sur le front.

Dimanche soir, le footballeur s’est blessé à la 10e minute du match entre Naples et l’Udinese lors d’un choc avec l’attaquant Ignacio Pussetto. Soigné au bord du terrain, il a d’abord repris le jeu avec des bandages autour du crâne.

Mais à la 41e minute, il s’est écroulé. Les soigneurs sont intervenus rapidement et des images de la chaîne Sky montrent un médecin se saisir de la langue du joueur, qui pourrait donc avoir perdu connaissance. Il a ensuite été transporté à l’hôpital.

Des informations font par ailleurs état du fait que Naples aurait diligenté une enquête pour comprendre les décisions prises par les médecins au bord du terrain, qui avaient initialement permis au gardien de continuer à jouer, et l’auraient ensuite transféré à l’hôpital voisin de San Paolo qui ne dispose pas de service de neurologie.

Selon le diagnostic communiqué dimanche par le club napolitain, Ospina aurait été victime d’une «crise hypotensive résultant d’un choc à la tête», c’est-à-dire une brusque chute de la pression sanguine à même de provoquer des étourdissements et des pertes de connaissance.

Selon son père, Hernan Ospina, le gardien napolitain devrait rester à l’écart des terrains pendant «une quinzaine de jours».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires