«Avec Zidane, tout est possible»

Avec le soutien de
Le Français Zinédine Zidane, de nouveau entraîneur du Real Madrid, en conférence de presse, le 11 mars 2019 à Madrid

Le Français Zinédine Zidane, de nouveau entraîneur du Real Madrid, en conférence de presse, le 11 mars 2019 à Madrid

Le retour de Zinédine Zidane comme entraîneur au Real Madrid, après avoir déjà emmené le club vers les sommets, a été accueilli triomphalement. Et la passe difficile que traverse le club pourrait donner à l'ex-champion du monde la liberté de diriger l'équipe et ses recrutements selon sa volonté.

«Dans le fond, Zidane n’était jamais vraiment parti !» Ce commentaire de l’analyste Jorge Bustos résume bien le sentiment majoritaire des madridistas, les aficionados du Real Madrid : celui qui avait ébloui comme joueur (personne ici n’a oublié sa fantastique reprise de volée en finale de la Ligue des champions en 2002) et comme entraîneur (sept titres en seulement deux ans et demi aux commandes, dont trois Ligues des Champions) revient à la maison. Chez lui, à Madrid. «Zizou, c’est le joker de Florentino Pérez», réagissait ce mardi matin un commentateur de la radio Onda Cero, pour qui l’idole française vient de sauver le mandat du président du club, sur la sellette.

Pratiquement exclu de trois compétitions en seulement l’espace d’une semaine (éliminé en Coupe du Roi et en Ligue des Champions, à douze points du FC Barcelone en championnat), les supporteurs et les dirigeants du légendaire club espagnol vivent l’actualité comme une série d’humiliations. Le retour de l’«enfant prodigue», comme le surnomme Tomas Roncero, du journal As, a aussitôt remis du baume au cœur. «Avec Zidane, tout est possible. Il nous a fait rêver, il a prouvé qu’il était un grand entraîneur et qu’il était, très certainement, le seul à pouvoir suturer les luttes fratricides», affirme le même quotidien sportif. Depuis juin, ni Julen Lopetegui (l’ancien sélectionneur national) ni Santiago Solari (un ancien joueur) n’avaient pu éviter la lente dégringolade d’une équipe, semble-t-il orpheline de Cristiano Ronaldo, qui évolue désormais sous les couleurs de la Juventus de Turin.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires