L’histoire de Roméo et Juliette (Made in Mauritius)

Avec le soutien de
(Photo d'illustration)

(Photo d'illustration)

Il a 18 ans, elle 17. Ils se connaissent depuis neuf mois seulement mais s’aiment à la folie, passionnément, tendrement. À tel point que Juliette (prénom d’emprunt), jeune fille en fleur, n’a pas hésité à se donner corps et âme – et surtout corps – à Roméo (prénom d’emprunt), son amoureux transit. Résultat des courses : elle est enceinte de cinq mois.

Dans le rôle des méchants, cette fois, pas la famille, non, mais la Child Development Unit (CDU). Croyant bien faire, un officier de cette unité a en effet rapporté ce cas de «causing child to be sexually abused» à la police de Blue-Bay, vendredi. C’est sur cette plage idyllique que les tourtereaux se seraient fait des mamours en septembre 2018 et c’est là que l’enfant aurait été conçu.

Ayant eu vent de l’affaire, l’adolescente s’est rendue – en compagnie de sa maman – à la CDU de Souillac pour leur dire le fond de sa pensée. Juliette a expliqué qu’elle est «in love», qu’elle compte garder le bébé et que Roméo, qui habite Saint-Hilaire, a l’intention de l’épouser.

Raison pour laquelle Juliette et sa mère ont refusé de faire une déposition contre le jeune homme. «Li pou pran sarz. Nou palé lapolis rant ladan…»

Par ailleurs, les familles de Roméo et Juliette attendent avec beaucoup de bonheur et d’impatience l’arrivée du bébé. Une réunion au sommet a eu lieu entre les proches des tourtereaux et tous s’accordent à dire que les deux ados s’aiment «pour de vrai».

Le mariage est ainsi prévu le mois prochain. «Nous acceptons cette union avec beaucoup de joie. J’accompagne ma fille à ses rendez-vous chez le gynécologue. Elle se porte bien, elle a une bonne grossesse. On ne connaît pas le sexe du bébé car ma fille veut que cela soit une surprise. Les préparatifs vont bon train pour accueillir la venue du nourrisson. On a déjà acheté les vêtements», confie la maman de Juliette.

Cette dernière est l’aînée d’une fratrie de trois et elle n’est pas du tout stressée à l’idée de donner naissance. «Nous lui prodiguons de bons conseils sur la grossesse afin qu’elle se sente rassurée.»

Roméo lui, s’est refusé à tout commentaire. Ses mots – et ses poèmes peut-être –, il les réserve sûrement pour sa belle Juliette. Fin.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires