Paris-SG: quand «Marqui» devient roi au milieu

Avec le soutien de
Le défenseur brésilien du Paris-SG, Marquinhos (c), lors du match de Ligue 1 à Caen, le 2 mars 2019.

Le défenseur brésilien du Paris-SG, Marquinhos (c), lors du match de Ligue 1 à Caen, le 2 mars 2019.

Paul Pogba peut en témoigner. Habituel défenseur, Marquinhos brille dans son nouveau rôle de milieu, jusqu’à éclipser la star de Manchester United lors du 8e de finale aller de Ligue des champions. Pour Thomas Tuchel, il n’est même pas à son zénith, avant le retour mercredi...

Début février, son entraîneur l’a comparé à Franz Beckenbauer, le légendaire libéro de la Mannschaft. «Est-ce que vous avez vu la passe de +Marqui+ sur le premier but (contre Villefranche en Coupe de France, 3-0 a.p.)? Maintenant, il s’appelle +Kaiser Franz+ dans le vestiaire, parce que c’est incroyable. Ce n’est pas possible de faire des passes comme ça!»

Les supporters parisiens connaissaient Marquinhos le roc défensif. Ils observent aujourd’hui son évolution, plus impliquée dans la construction, plus créative, dans un rôle où personne ne l’attendait... si ce n’est Tuchel, qui a réussi son pari d’utiliser l’international brésilien à contre-emploi.

Confronté à l’absence de Lassana Diarra et la mise à l’écart d’Adrien Rabiot, le technicien allemand a dû bricoler des solutions, avec peu de pièces de rechange, pour trouver un associé à Marco Verratti: si Dani Alves et Julian Draxler ont été essayés, et même Juan Bernat et Christopher Nkunku, c’est bien Marquinhos qui a le mieux fonctionné.

«Le coach nous a fait sortir de notre zone de confort», a déclaré l’ancien Romain, arrivé à Paris en 2013. «Quand il m’en avait parlé, c’était une surprise pour moi parce que j’étais bien installé, confortable dans ma position

«Toutes les surprises, les nouvelles, il faut du temps pour s’adapter. Je profite au maximum pour apprendre. Jouer au milieu de terrain, c’est différent, ça va très très vite, il faut penser beaucoup et savoir tout ce qu’il se passe autour avant même de recevoir le ballon», décrit-il.

- Parisien le plus utilisé -

Sa très bonne performance à Old Trafford lors du match aller le 12 février (2-0), où il a muselé Pogba, l’atteste: «Marqui» au milieu, c’est du sérieux, au point qu’il s’est rendu indispensable... avant la manche retour, il est même le Parisien le plus utilisé de la saison!

«C’est absolument nécessaire (de le faire souffler). Je dois me protéger parce que si +Marqui+ est avec nous (lundi) pendant l’entraînement, il aura toujours l’air reposé et prêt. C’est dangereux de le laisser jouer encore», a admis Tuchel avant Dijon (3-0) le 26 février.

«Normalement, je veux que +Marqui+ joue chaque match mais ce n’est malheureusement pas possible», a ajouté le technicien souabe, qui lui avait alors accordé trois jours de congé.

Son profil nouvellement hybride a aussi aidé Tuchel à mieux organiser la rotation de l’effectif, pendant le calendrier marathon dans lequel est engagé son équipe depuis début janvier. Marquinhos a ainsi repris sa place en défense centrale quand Thiago Silva ou Presnel Kimpembe se reposaient, comme à Caen samedi (2-1) où le Brésilien a repris la compétition.

Le recrutement du milieu défensif Leandro Paredes cet hiver pourrait le pousser un peu plus vers son poste original. «Ils n’ont pas le même profil. Leo est plus proche de Marco. +Marqui+ doit rester flexible, il peut jouer à chaque position avec un niveau incroyable», explique Tuchel. Il va encore faire d’autres victimes comme milieu de terrain, après Paul Pogba...

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires