Chamarel: une nouvelle présidente qui veut du bien

Avec le soutien de
La nouvelle présidente de village veut faire tout son possible pour aider les villageois.

La nouvelle présidente de village veut faire tout son possible pour aider les villageois.

Géraldine Lecordier est désormais à la tête du conseil de village de Chamarel. L’élection de la jeune femme de 31 ans est intervenue après que le titulaire, Rico L’intelligent, a laissé vacant le siège de président. Géraldine Lecordier est née et a toujours vécu à Chamarel.

«Je suis du village de Chamarel au sens propre. J’y suis née. Ma mère a accouché ici avec l’aide de ma tante qui était sage-femme», explique Géraldine Lecordier. «Nous nous connaissons presque tous dans le village car il est relativement petit, et je veux aider les habitants. C’est pour cela que je me suis tournée vers le conseil de village.»

Résoudre les problèmes

Géraldine Lecordier est la première femme à occuper la présidence du conseil de village à Chamarel. Elle se dit consciente des défis qui devront être relevés afin d’aider le village et ses habitants, mais que c’est aussi par conviction et engagement qu’elle s’est mise au service en passant par le conseil de village.

«J’ai décidé d’aider les autres et je le fais depuis l’âge de 16 ans. Je donnais des cours de soutien scolaire à ceux qui en avaient besoin. C’était une des choses que je faisais à travers la paroisse», raconte la jeune femme. «Ensuite j’ai été secrétaire paroissiale, ce qui m’a permis de connaître encore mieux les habitants de la région.»

Depuis son passage à la cure de la paroisse du village, Géraldine Lecordier est aujourd’hui active au sein de Caritas et son bureau actif à Chamarel. Actuellement durant la journée elle aide un groupe de villageois dans le besoin qui tiennent un potager. Ceci dans le cadre d’un projet de Caritas qui permet à des personnes en difficulté ou avec des problèmes financiers de pratiquer des techniques de coopération durant le travail qu’ils effectuent.

«Je les aide comme je peux pendant qu’ils travaillent dans le potager. C’est un moyen pour des solutions mais je voudrais aussi avant tout résoudre les problèmes importants dans le village», fait part Géraldine Lecordier. «Depuis des années nous avons eu des problèmes relatifs au transport en commun, à la fourniture d’eau et le village stage au niveau du développement et des options pour les jeunes.»

La nouvelle présidente estime d’ailleurs que ce problème de transport affecte avant tout les possibilités qu’ont les jeunes de participer à la vie active. «Les jeunes du village se retrouvent de plus en plus avec des propositions d’embauche en dehors du village. Et avec les soucis de transport en commun ils se trouvent pénalisés», fait elle part.

Pour résoudre le problème, qui est l’épine la plus gênante pour le village de Chamarel, la présidente de village a prévu d’en parler aux autres conseils de village de la région, sans compter les autorités pour trouver des solutions. En ce qui concerne les fléaux qui rongent peu à peu certains villages de la région comme la drogue, la disposition du village endigue temporairement sa propagation, étant donné que presque tout le monde se connaît, de l’avis de la présidente de village.

«Je veux être proche des villageois pour que ce qui est fait réponde à leurs besoins et allège les soucis du village de Chamarel», conclut Géraldine Lecordier..

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires