L'express leaks du dimanche 24 février au vendredi 01 mars

Avec le soutien de

Des bruits de couloir, les derniers buzz ou les derniers scandales, l'express vous dévoile ici ce que les autres vous cachent.

Les langues se délient encore à son sujet

Un ancien Parliamentary Private Secretary a été vu en compagnie d’une conseillère de village dans… un champ de canne. Les témoins racontent avoir vu la femme prendre place dans la voiture de cet élu avant de se diriger dans la nature. Ils n’ont pas su qu’ils étaient suivis. Cette nouvelle affaire risque, une nouvelle fois, de faire mal au MSM.

Ça a chauffé au N°1

La tension était palpable jeudi après-midi lors d’une réunion élargie de la régionale n°1 des Mauves à Bain-des-Dames. Paul Bérenger n’a pas caché son irritation quant au comportement d’un membre qui serait trop proche d’une «orange», une ancienne MMM. Bérenger a qualifié d’«insultants» les propos qu’aurait tenus le membre en question dans une lettre qu’il lui a adressée. «Pa fer mwa dir plis ki sa la !», a dit un Bérenger… «bien an koler».

New in the kitchen

Une jeune femme, connue de plusieurs personnes, croit que tout lui est permis. Proche d’un membre de «Lakwizinn», elle bénéficie de plusieurs privilèges. Des millions, dit-on. Elle se positionne pour plusieurs postes au sein des organismes d’État. Malheureusement, elle vient d’apprendre que les «millions» de la rivière ne s’ajoutent guère à la saveur de la cuisine mauricienne.

Ambition démesurée

Elle serait dans de beaux draps. Cette «blue-eyed girl» de la direction d’une institution régulatrice aspire maintenant à être à la tête du département d’accréditation de son organisation, qui changera de nom prochainement. Pourtant, elle serait connue pour des irrégularités commises dans le passé concernant l’accréditation d’une institution qui avait défrayé la chronique et qui finalement avait fermé. De plus, une enquête est rouverte sur cette même dame qui aurait falsifié ses qualifications éducatives. De mauvaises langues se demandent pourquoi on protège une personne qui ferait autant de tort à son organisation aussi bien qu’à son directeur.

Histoire de Jean d’O

Tout était calé avec l’écrivainjournaliste-philosophe Jean d’Ormesson, surnommé Jeand’O, qui devait prendre part à l’émission mauricienne Dimanche-Culture en décembre 2017. Mais le destin en a décidé autrement. D’Ormesson est parti sans prévenir le 5 décembre 2017. C’est l’un des grands regrets de Finlay Salesse, qui a livré quelques confidences, jeudi, au Centre culturel d’expression française.

Petition contre les Jeetah

Le PMO serait en présence d’une nouvelle pétition des employés du collège Basdeo Bissoondoyal concernant le traitement infligé aux employés (enseignants et non-enseignants). Une série de dénonciations à l’encontre des proches de Rajesh Jeetah sont formulées de nouveau, après qu’une précédente missive est restée lettre morte. On reproche aux managers de ne pas être «physically present» et de gaspiller l’argent public. On rappelle qu’en 2013 «members of the non-teachning staff were forced to build office furniture in the school premises (…) the furniture was later transported at private universities».

Un désastre de nièce !

Elle est la nièce d’un ministre, d’un «Permanent Secretary» et d’un responsable de la Local Government Service Commission. Elle sait faire jouer ses contacts. En septembre 2018, elle obtient un poste comme «Local Disaster Coordinator» dans un conseil de district du Nord. Quelques mois plus tard, n’aimant pas trop son job, elle exige de retrouver son ancienne affectation dans une municipalité. Ses collègues n’en reviennent pas : tout lui réussit…

Au nom de Preety

Des habitants de Goodlands s’élèvent contre la ministre de l’Éducation pour sa réforme. Celle-ci paralyserait les jeunes de la région aspirant trouver une place dans un collège d’État, dont une dénommée Preety. «When it comes to your brother being nominated at the head of Loïs Lagesse Trust Fund, you do not even check if he has the qualification to work with blind people?», s’insurgent ces habitants dans une lettre envoyée à Kobita Jugnauth, entre autres personnalités.

Adviser-recruteur

Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, c’est l’attaché de presse d’un ministre ayant un penchant pour l’or qui mène les interviews de ceux qui veulent être recrutés par «Star FM», une des deux détentrices des nouvelles licences radio. C’est une blogueuse et critique des médias qui a révélé l’information sur sa page Facebook. Après vérification, cela s’avère et l’attaché de presse n’a pas l’air de s’en cacher.

Troisième attaché

On chuchote son nom depuis quelques jours. Cet ancien journaliste d’un hebdomadaire très connu pourrait rebondir aux côtés du ministre Alain Wong. Aperçu lundi au Sun Trust lors des célébrations post-jugement Privy Council, il a été tenu éloigné des médias après que son nom a été associé à un scandale survenu à Gold Coast, en Australie, l’an dernier, lors des Jeux du Commonwealth. Il sera le troisième attaché de presse de ce ministre.

Ne fâchez pas la dame

Cet animateur d’une radio privée a été suspendu d’antenne pour avoir posté un commentaire à l’encontre d’une ministre sur un réseau social. Cette dernière se serait plainte auprès du directeur de la radio qui n’a pas hésité à suspendre l’employé. Ce n’est pas la première fois qu’il se fait remonter les bretelles par la direction. On lui reproche son ton critique à l’égard de certaines personnes interrogées dans le secteur public.

500 recrues pour 300 départs

Dans cette compagnie parapublique, on laisse entendre qu’à l’approche des élections, 500 personnes proches du gouvernement pourraient rejoindre l’équipe. Cela, pour remplacer les 300 employés qui devront prendre leur retraite d’ici la fin de l’année.

Voleur de promotion

Il était sûr d’obtenir sa promotion. Mais cet employé d’un organisme qui se trouve à Vacoas a récemment vu son junior prendre sa promotion à sa place. Il s’en est plaint au bureau du travail ainsi qu’à la Commission des droits de l’homme. Le junior serait un proche d’un ministre. Il n’a que peu de temps de service par rapport au senior.

{{title}}

{{#if summary}}

{{summary}}

{{/if}} {{#if image}}
{{image.alt}}
{{/if}} {{{body}}}
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires