Arrivées touristiques: l’Inde, La Réunion et la Chine reculent

Avec le soutien de
En 2017 déjà, un déclin de 8,1 % dans le nombre de touristes chinois avait été noté.

En 2017 déjà, un déclin de 8,1 % dans le nombre de touristes chinois avait été noté.

Baisse de 0,6 % dans les arrivées indiennes, recul de 5,2 % du côté de l’île sœur, et une chute de 9,9 % au niveau des arrivées touristiques chinoises. Tels sont les reculs notables que révèle le dernier rapport de l’International Travel and Tourism pour l’année 2018, publié par Statistics Mauritius hier, mercredi 27 février.

Ces données viennent une nouvelle fois mettre en lumière la baisse du nombre de touristes provenant de certains de nos plus importants marchés émergents, à l’instar de la Chine. D'ailleurs, cette tendance se poursuit. En 2017 déjà, un déclin de 8,1 % dans le nombre de touristes chinois avait été noté.

Une situation que les opérateurs et les autorités attribuent à une série de facteurs, parmi lesquels une réorganisation des vols vers la Chine, des problèmes économiques internes au marché chinois ou encore une série de mauvaises pratiques mises en exergue par l’Association of China Market Tour Operators.

Parmi les griefs de l’association : des excursions vendues au rabais qui diminuent la qualité des services offerts aux touristes chinois. Ou encore la difficulté, voire l’incapacité, des entreprises locales à opérer des services de tour-opérateurs sur le sol chinois, entre autres.

Quant au marché réunionnais, les opérateurs attribuent son désintérêt en partie à cause des perturbations liées aux «gilets jaunes» mais aussi, en raison des tarifs du billet d’avion «trop élevés» entre nos deux îles. Cela, alors que l’opérateur Air Austral propose des vols directs à des prix compétitifs sur l’Asie du Sud-Est, région réputée peu chère.

Du reste, selon les projections de Statistics Mauritius, les recettes touristiques devraient grimper de 5,4 %, passant de Rs 64 milliards en 2018 à Rs 67,5 milliards cette année. Le taux de croissance devrait toutefois être moins que l’année précédente, soit de 3,6 %.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires