Medpoint: les avocats de la poursuite et de la défense devront s’expliquer devant le Privy Council

Avec le soutien de
Le Privy Council réagit après l’annonce, hier, mardi 19 septembre, que Pravind Jugnauth a obtenu gain de cause devant cette instance.

Le Privy Council réagit après l’annonce, hier, mardi 19 septembre, que Pravind Jugnauth a obtenu gain de cause devant cette instance. 

Violation de l’obligation de confidentialité. Le Privy Council réagit après l’annonce de la nouvelle hier, mardi 19 février, selon laquelle Pravind Jugnauth a obtenu gain de cause devant cette instance dans l’affaire Medpoint. Dans une missive, la directrice de communication et média de la Cour suprême du Royaume-Uni et de la Commission juridique du Privy Council, Rebecca Lowson, explique que c’est une pratique commune d’envoyer le jugement aux parties concernées à titre confidentiel. 

Elle écrit, «comme il semble qu’il y a eu violation de l’obligation de confidentialité relative au jugement, les membres de la commission juridique du Privy Council ont donné des instructions au Registrar afin que celui-ci écrive aux parties concernées pour demander une explication et avoir les noms de ceux à qui ce jugement a été dévoilé». 

Le bureau du Directeur des poursuites publiques, ainsi que les avocats de Pravind Jugnauth devront ainsi s’expliquer devant le Privy Council.

Publicité
Publicité

Fin de la saga qui dure depuis 2011 ? Eléments de réponse mardi 15 janvier 2019, lorsque l’appel du Directeur des poursuites publiques, suivant l’acquittement de Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint, sera entendu devant le Privy Council. L’enjeu est de taille pour le Premier ministre, qui joue là sa carrière politique.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires