Rezistans ek Alternativ: «Gouvernman pé atak bann militan ékolozist»

Avec le soutien de
Rezistans ek Alternativ a tenu une conférence de presse ce mercredi 20 février à Moka. 

Rezistans ek Alternativ a tenu une conférence de presse ce mercredi 20 février à Moka. 

24 heures de tracasseries policières. Lors d’une conférence de presse à Moka, ce mercredi 20 février, les membres Rezistans ek Alternativ ont dénoncé ce qu’ils estiment être des représailles contre David Sauvage. Celui-ci a reçu la visite de la police chez lui et cela aurait fait peur à sa famille. 

«Nous ne savons toujours pas quelle charge pèse sur David. Nous avons contacté notre avocat. Demain matin, à 8 heures, nous irons au poste de police de Vacoas pour en apprendre plus», a indiqué Stephan Gua. Il affirme que la police cherche également Ashok Subron, autre membre de Rezistans ek Alternativ. 

Les membres du parti sont revenus sur l’incident de Rivière-Noire le dimanche 3 février. Selon eux, ce n’est qu’une tentative d’intimidation parmi d’autres. «Nou pé réalizé ki gouvernman pé atak bann militan ékolozist. Le Premier ministre a seulement dit qu’il n’y a pas eu mort d’homme. C’est révoltant !» s’insurge Stephan Gua. Ce dernier affirme que le gouvernement utilise la police pour les intimider.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
Suivez le meilleur de
l'actualité à l'île Maurice

Inscrivez-vous à la newsletter pour le meilleur de l'info

OK
Pour prévenir tout abus, nous exigeons que vous confirmiez votre abonnement

Plus tardNe plus afficher

x