«Il ne faut pas mélanger la décriminalisation du cannabis et le cannabidiol»

Avec le soutien de
Dr Ameenah Sorefan( a g.), chef de service de psychiatrie au centre de santé mentale Brown-Séquard.

Dr Ameenah Sorefan( a g.), chef de service de psychiatrie au centre de santé mentale Brown-Séquard.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a recommandé de ne plus classifier le cannabidiol (CBD) sur la liste de drogues dangereuses. Comment réagissez-vous? 
Je suis d’accord avec cette mesure. Le CBD est un produit médicinal composé d’extraits de cannabis. D’après les recherches scientifiques, le cannabidiol n’est pas dangereux. Les gens n’en abusent pas. Si nous avions la possibilité d’avoir ces médicaments, cela aiderait. 

Quels sont les traitements où ces produits seraient efficaces? 
Le CBD peut être utilisé dans des situations de douleurs chroniques affectant les muscles et les os, la sclérose en plaque, un type spécifique d’épilepsie chez les enfants, les vomissements et les nausées liés à la chimiothérapie pour le cancer. Dans des cas de glaucome, ce traitement peut aussi être efficace. 

Pourquoi prenez-vous position pour le cannabidiol, d’autant que vous êtes dans le service public? 
Je suis psychiatre, médecin. Je dois voir ce qui est bénéfique à mes patients. Je connais le sujet. Le cannabidiol est un produit purement médical. À travers le monde, notamment dans des pays comme l’Angleterre, les États-Unis, le Canada, entre autres, il est distribué sous prescription. À l’inverse, aux États-Unis, on a donné des dérivés d’opium et d’héroïne à des patients qui ont fini par faire des overdoses. 

Pour le CBD, maintenant, il faudrait voir ce qu’on va faire au juste. On n’est pas producteur. Va-t-on en importer ?
Il faut déterminer ce qu’on veut et des techniciens responsables doivent y travailler. 

Qu’en est-il des risques?
Le cannabidiol ne provoque pas de dépendance mais dispose d’un effet thérapeutique. Il ne faut surtout pas mélanger la décriminalisation du cannabis et le CBD. L’usage du cannabis récréatif, encore illégal dans plusieurs pays, est un tout autre débat. Je vous parle de l’effet médical, uniquement, qui aidera les patients. 

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires