Kaya: hommages tous azimuts

Avec le soutien de
Kaya est décédé le 21 février 1999.

Kaya est décédé le 21 février 1999.

Dans exactement dix jours, cela fera 20 ans que Kaya nous a quittés. Célébrer le parolier, le musicien qui a fusionné séga et reggae pour que vive le seggae. C’est cet héritage-là que veulent marquer diverses manifestations.

Vendredi 8 février, le Conseil des ministres a annoncé le programme prévu pour l’occasion. Le 21 février – jour anniversaire –, le public aura droit à une série de concerts gratuits en simultané, tous à Port-Louis.

Les élèves du conservatoire François-Mitterand se produiront à l’esplanade de la mairie, les enfants de l’association Vent d’un Rêve, de Résidence Mangalkhan, seront devant l’Air Mauritius Building, à la rue John Kennedy. Tandis que l’Atelier Moz’ar se produira dans l’allée principale du marché central. Il y aura aussi un spectacle à l’esplanade du Port-Louis Waterfront. C’est un comité présidé par le ministre des Art et de la culture, Pradeep Roopun, qui s’occupe de l’organisation.

Kaya a enregistré ses premières chansons à l’île de La Réunion. Sa musique résonnera lors de la prochaine édition du Festival Sakifo, en juin. Le programme de la manifestation a récemment été dévoilé. Le samedi 8 juin, les festivaliers auront droit à un «Hommage Kaya – Racinetatane Vintan». D’autres détails n’étaient pas encore disponibles pour ce tour de chant prévu le même soir que la prestation des têtes d’affiche : Pete Doherty et Morcheeba.

Retour à Port-Louis, plus précisément du côté du Blue Penny Museum, au Caudan. L’exposition Kaya y est visible jusqu’au 30 mars. Cette exposition fait la part belle aux portraits d’artistes qui ont côtoyé Kaya, de Caroline Mandron, qui signe ses tableaux Karo.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires