Haltérophilie: Roilya Ranaivosoa nommée sportive de l’année

Avec le soutien de
Roilya Ranaivosoa a été récompensée lors des National Sports Awards hier, le samedi 9 février.

  Roilya Ranaivosoa a été récompensée lors des National Sports Awards hier, le samedi 9 février.  

Enfin la consécration pour Roilya Ranaivosoa. L’haltérophile mauricienne a été auréolée du titre de sportive de l’année en récompense à ses prestations au cours de l’année 2018. Dans ce registre, il ne fait aucun doute que c’est sa médaille d’argent obtenue dans les Jeux du Commonwealth qui aura pesé dans la balance. Pour ajouter à son palmarès, elle s’est distinguée pour la troisième année de suite aux Championnats d’Afrique en décrochant trois médailles d’or.

Elle s’était sentie volée l’an dernier et cela malgré des prestations éloquentes marquées notamment par le triplé africain. Elle est revenue plus forte en 2018 et c’est, somme toute, assez logique qu’elle se voit décernée le titre suprême au tableau féminin.

À l’heure des discours, cette Mauricienne dont les origines se trouvent dans la Grande île, n’a pas caché sa joie d’être enfin récompensée au cours des National Sports Awards. «Je suis heureuse d’avoir enfin reçu ce titre. Derrière se cachent beaucoup de travail et de sacrifices. Je remercie mon entraîneur Gino Sooprayen et ma famille qui ont toujours été là pour me soutenir. Mon objectif, désormais, est d’aller encore plus loin. Je vais travailler très dur pour cela», a-t-elle confié.

Dans l’immédiat, ce seront évidemment les Jeux des îles de l’océan Indien qui polariseront l’attention. Notre compatriote est une des favorites dans cette discipline. Lors de la précédente édition à l’île de La Réunion, elle s’était illustrée en décrochant trois médailles d’or chez les -53kg. Sur le sol mauricien, elle s’alignera à ses quatrièmes JIOI après l’édition 2007 où elle avait représenté Maurice en taekwondo, celle de 2011 où elle retrouvera son sport de prédilection et ensuite 2015.

Pour mener à bien sa mission, elle s’envolera sous peu avec la présélection mauricienne. Direction la Roumanie pour un long stage, qui lui permettra d’aborder dans les conditions optimales les JIOI 2019 et les autres rendez-vous au programme au cours de l’année, à l’instar des Championnats d’Afrique. «Évidemment que je me concentre pour les JIOI. Je veux réaliser une excellente performance à domicile», fait-elle ressortir. Avec ce qu’elle a démontré au cours de ces dernières années, il n’y a pas de doute quant à ce qu’elle peut accomplir. Pour l’heure, elle savoure sa distinction.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires