Incendie à Paris: la police judiciaire confirme le décès des deux mauriciens

Avec le soutien de

Est-ce le destin qui s’acharne sur elle ? Après un premier drame qui a frappé sa famille l’année dernière, Sylvie Hollandais, âgée de 60 ans, a perdu sa fille et son petit-fils dans l’incendie qui a ravagé un immeuble à Paris lundi 4 février dernier.

La nouvelle est tombée ce vendredi 8 février. Ravena Hollandais-Allas et son fils, Adel Allas, n’ont pas survécu à l’incendie de leur immeuble survenu le lundi 4 février dernier à Paris. Selon un officier du ministère des affaires étrangères, les décès ont été confirmés par la police judiciaire de Paris.

Revena Hollandais, qui est séparée de son époux, et son fils se sont installés dans l’hexagone il y a environ quatre ans. La trentenaire travaille comme femme de ménage. Sylvie Hollandais confie que c’est quelqu’un en France qui connaît sa fille qui l’a informée du drame. Elle a alors tenté d’entrer en contact avec sa fille, en vain.

Mais ce n’est pas le premier drame qui frappe la famille de Sylvie Hollandais. En mars 2018, ses deux petites-filles, Clarissa Hollandais, 20 ans, et Theresa Genave, 19 ans, trouvaient la mort dans un accident de voiture. Le fils de 3 ans de Clarissa Hollandais, qui était alors enceinte de son deuxième enfant, a également péri. Theresa Genave avait, elle, été hospitalisée pendant deux mois avant de décéder. Elle avait toutefois pu mettre au monde son enfant.

Incendie criminel

Le site «lemonde.fr» rapporte que l’incendie qui a ravagé l’immeuble où habitent Revena Hollandais-Allas et son fils a été maîtrisé au bout de cinq heures d’intervention. La disposition de cet immeuble des années 1970, haut de huit étages et ne donnant pas sur la rue, a compliqué la tâche des sapeurs-pompiers. Près de 250 soldats de feu ont été mobilisés. La police privilégie la piste d’un incendie criminel. Une femme de 40 ans, résidente de l’immeuble, a été interpellée et placée en garde à vue. Elle présente des antécédents psychiatriques. L’enquête a été confiée à la police judiciaire de Paris.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires