Secteur manufacturier: un millier d’ouvriers impayés pour janvier

Avec le soutien de
Photo d’illustration : Un millier d’ouvriers n’ont pas encore touché leurs salaires

Photo d’illustration : Un millier d’ouvriers n’ont pas encore touché leurs salaires.

Palmar limitée et Tee Sun Limited auraient pris du retard dans le paiement des travailleurs pour janvier. Mille personnes, étrangers et Mauriciens, seraient concernées. Toutefois, au niveau des compagnies, on laisse entendre que ce problème sera réglé au plus vite.

 Selon le syndicaliste Fayzal Ally Beegun, ce n’est pas la première fois que ces entreprises ont du retard dans le paiement des salaires. «Il est grand temps d’amender la loi du travail. On ne peut pas avoir deux traitements. Certains, comme ceux qui sont employés dans le secteur public, obtiennent leur salaire avant la fin du mois, alors qu’on peut payer jusqu’au deuxième jour après le début du mois les ouvriers du secteur manufacturier. La loi est injuste

Ces personnes ont des dettes qu’elles doivent régler avant la fin du mois ou encore des transferts automatiques à honorer à la banque. «Un employé peut même être payé vers le 7 ou le 8 du mois, en cas de jour férié. Un peu comme dans le cas de ces deux entreprises.» Par ailleurs, le gouverne- ment va signer un protocole d’accord avec le Bangladesh, l’Inde et le Népal prochainement. Il devrait y avoir plus de contrôle sur l’arrivée des travailleurs étrangers. L’État voudrait que ce soit les employeurs qui paient tous les frais pour la venue des travailleurs.

Accord surveillé

«De toute façon, ce ne sont pas les ouvriers qui sont censés verser une garantie pour venir au pays et encore moins payer un agent recruteur», confie une source proche de ce dossier. Cet accord sera surveillé de près par Faizal Ally Beegun.

«J’espère qu’il prendra effet immédiat. J’irai enquêter sur le terrain pour demander aux travailleurs s’ils sont passés par des agents pour venir. Mais je dois souligner un point positif : il est grand temps que les employeurs paient tous les frais pour faire venir des ouvriers étrangers.» Toutefois, il attend de voir si cette mesure se concrétisera.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires