H1NI: deux fillettes décédées en six mois

Avec le soutien de
La petite Sonakshi est l’un des deux enfants décédés de la grippe H1N1 en six mois.

  La petite Sonakshi est l’un des deux enfants décédés de la grippe H1N1 en six mois.  

Faut-il s’inquiéter ? Est-ce qu’on nous cache l’ampleur du phénomène ? Toujours est-il que de nombreuses questions se posent depuis qu’une fillette de 4 ans est décédée vendredi, des suites de la grippe H1N1. On se souvient par ailleurs que le 15 juillet 2018, une autre fillette, âgée de 4 ans également, a succombé à la même grippe, à l’hôpital Jawaharlall Nehru de Rose-Belle. Sans compter les 90 ouvriers bangladais présentant les symptômes de la grippe H1N1, qui se sont rendus à l’hôpital Victoria il y a une semaine environ. Une quinzaine d’entre eux ont été testés positifs et étaient dans un «état grave»

Avant-hier donc, c’est la petite Sonakshi Sookunah qui est décédée à l’hôpital de Rose-Belle après avoir passé une nuit dans une clinique privée. Du côté des autorités, on explique que lorsque l’enfant est arrivée à l’hôpital Jawaharlall Nehru, elle était dans un état critique. «Une équipe de la Communicable Diseases Control Unit (CDCU) s’est mobilisée pour la prendre en charge. Cette équipe à tout fait pour sauver la fillette. Entretemps, nous avons fait des tests médicaux qui ont révélé qu’elle avait contracté la grippe H1N1. Mais malheureusement, malgré tous les soins prodigués, la fillette est décédée vendredi…» laisse entendre un porte-parole du ministère de la Santé.

La clinique en question, elle, n’aurait pas détecté la présence du virus chez la fillette. Son père, Hatish Sookunah, que nous avons rencontré hier, ne décolère pas. Selon lui, la clinique privée ainsi que les pédiatres ont failli dans leur tâche. Il a retenu les services d’un homme de loi pour intenter des poursuites. Selon lui, il s’agit d’un cas flagrant de négligence médicale.

Simple infection à arrêt cardiaque

C’est le dimanche 27 janvier, alors qu’Hatish, son épouse, Bhavna, et leurs deux enfants – Sonakshi et son jumeau Soudhanshu – rendaient visite à des proches, que la petite a commencé à souffrir de diarrhée. «Je l’ai transportée à la clinique, où mes enfants sont nés. Après les premiers soins, un pédiatre m’a affirmé que ma fille ne souffrait que d’une simple infection. Néanmoins, après quelques heures, après avoir pris des médicaments, son état de santé s’est rapidement détérioré. Elle avait des difficultés à respirer et a été placée sous respiration artificielle» raconte cet habitant de Glen-Park, Vacoas, désemparé, accablé, dépité.

Plus tard dans la soirée, les médecins de la clinique lui ont fait part du fait que sa fille était dans un état critique et que l’établissement ne disposait d’équipements appropriés pour poursuivre le traitement. «La clinique avait déjà pris toutes les dispositions nécessaires pour transférer ma fille à l’hôpital Candos. En route, j’ai appris qu’il n’y avait pas de lits disponibles et qu’il fallait se rendre à l’hôpital de Rose-Belle», confie le papa, abattu. En route vers l’hôpital, Sonakshi a eu un arrêt cardiaque et les infirmiers l’ont réanimée.

Hatish Sookunah estime que les médecins de l’hôpital ont fait de leur mieux pour sauver Sonakshi durant ces quatre jours d’hospitalisation. Ce qu’il ne digère pas, c’est le fait que la clinique n’ait pas détecté le virus avant.

Combien de personnes atteintes de la grippe H1N1 y a-t-il en ce moment à Maurice ? Une fois compilés, les chiffres seront disponibles dans le courant de la semaine, affirme le ministère de la Santé.

Ce type de grippe est provoqué par le virus H1N1, le virus de l’influenza. Il s’agit d’un virus qui a muté, issu de plusieurs virus grippaux touchant les porcs, les oiseaux et les hommes. Que ce soit à la crèche ou à l’école, la contagion au virus H1N1 va bon train pour les enfants, via les éternuements ou les postillons, entre autres.

Les différents symptômes chez l’enfant comprennent fièvre, frissons, toux sèche, maux de gorge, mal de tête et dans certains cas, des diarrhées et des vomissements peuvent apparaître.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires