Jouets électroniques: règles plus souples pour l’importation

Avec le soutien de
Auparavant, plusieurs vendeurs se voyaient refuser l’importation ou la commercialisation de ces jouets électroniques sans un permis du régulateur

Auparavant, plusieurs vendeurs se voyaient refuser l’importation ou la commercialisation de ces jouets électroniques sans un permis du régulateur.

Voitures, avions, hélicoptères et mini-drones téléguidés pourront être importés sans restriction, ces engins n’étant pas susceptibles d’interférence avec les fréquences radios utilisées. L’Information and Communication Technologies Authority (ICTA) a décidé d’enlever la règle d’avoir un «dealer ’s licence» pour leur commercialisation.

Plusieurs vendeurs se voyaient refuser l’importation ou la commercialisation de ces jouets électroniques sans un permis du régulateur. Selon l’ICTA, ces jouets ne sont pas un moyen de communiquer en utilisant un réseau. Surtout que les jouets téléguidés ont une durée de vie courte.

Toutefois, les autres directives, normes et réglementations au sujet des jouets sont toujours en vigueur. Le régulateur fait ressortir que les Toys (Safety) Regulations 1994 doivent être la seule directive suivie, vu qu’importateurs et vendeurs ne sont plus contraints de faire une demande à l’ICTA, depuis mi-janvier.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires