Morcellement St André: trois jeunes Mauriciens choisis par la Global Peace Chain

Avec le soutien de
Yugesh Bundhoo et Prisheela Mottee veulent sensibiliser le plus grand nombre à propos de la paix.

Yugesh Bundhoo et Prisheela Mottee veulent sensibiliser le plus grand nombre à propos de la paix.

Prisheela Mottee a été nommée directrice pays de la Global Peace Chain, Tanya Lallmon, directrice adjointe et Yugesh Bundhoo, ambassadeur. Samedi dernier, cette ONG a organisé un débat sur la paix.

La Global Peace Chain vient d’ouvrir une branche à Maurice. Et la jeune et dynamique équipe choisie pour animer la branche mauricienne s’est engagée à organiser un certain nombre d’activités au cours de l’année 2019. Parmi les activités sélectionnées pour mieux faire connaître cette organisation non gouvernementale internationale, il y a des camps de la paix, des concours d’art ayant pour thème la paix et un sommet national axé sur la paix.

Selon Prisheela Mottee et Yugesh Bundhoo, ces activités ont pour but de créer des liens entre les personnes de différents horizons et de faire les jeunes identifier et éliminer autant que possible les obstacles à l’instauration d’une société de paix. «Dans le dernier et douzième rapport des Nations unies sur la situation dans le monde, par rapport à l’indice de la paix mondiale, Maurice est classée première pour la région de l’Afrique subsaharienne et dans le top 20 des pays dans le monde. Et l’île figure parmi le top 5 des pays les plus pacifiques par rapport aux pays en conflit. Maurice peut être un modèle pour un certain nombre de pays.»

Des sessions interactives et artistiques seront aussi organisées avec les jeunes, la société civile et les organisations non gouvernementales (ONG) sur le même thème prochainement. La Global Peace Chain de Maurice offrira une plateforme de discussions aux personnes désireuses de donner leurs points de vue sur la paix dans le monde.

Le coup d’envoi de ces activités a été un débat axé sur la paix à l’intention des adolescents, le samedi 19 janvier au centre communautaire de Morcellement St André. Cet évènement a été organisé par l’Alliance des associations de jeunes volontaires interconnectés (AIYVA) et le Conseil régional de la jeunesse de Pamplemousses. Le modérateur était Yugesh Bundhoo, ambassadeur de la branche mauricienne de la Global Peace Chain. L’objectif était d’offrir une plateforme pour recueillir l’avis des jeunes sur la paix mondiale, en leur demandant de proposer des solutions et des résolutions. Plusieurs des 50 adolescents présents ont pu s’exprimer par le biais de merveilleux dessins. Des pétitions pour la paix ont été signées par tous les participants.

«Un forum du même type sera organisé dans les universités locales et lors du sommet national de la paix qui sera organisé à Rivière-des-Créoles – on veut toucher les jeunes de toutes les régions de l’île - les étudiants seront invités à un débat interuniversitaire. Les élèves du secondaire auront aussi l’occasion de participer à un concours axé sur l’Art for Peace et les dessins qui s’harmonisent au thème seront exposés au cours du sommet national pour la paix. Les universitaires seront invités à présenter leur communication lors du même sommet», confie l’ambassadeur.

À travers cette manifestation d’envergure dont la date n’a pas encore été définie, la Global Peace Chain veut donner une visibilité à Maurice sur la scène internationale. «Maurice peut servir de cas d’étude et devenir un modèle pour la paix mondiale. Nous pouvons valoriser nos meilleures pratiques, qui permettent de conserver l’harmonie et la paix sociale. Le sommet national de la paix et la campagne dans son ensemble agiront comme un miroir pour Maurice. Nous mettrons en avant la beauté de l’unité et nous viserons la plus haute marche du podium de l’indice de paix mondiale», a conclu le jeune homme.


Prisheela Mottee oeuvre pour l’autonomisation des femmes

Prisheela Mottee est la présidente de Raise Brave Girls Association, qui aide à promouvoir l’égalité du genre et l’épanouissement de la femme. Elle travaille comme fonctionnaire au bureau de l’État civil. Elle détient deux licences, une en sciences politiques et l’autre en droit. Cette jeune femme a aussi un Master en Public Policy and Administration. Son but principal dans la vie est d’«Empower women in the African region».


Mieux connaître la Global Peace Chain

La Global Peace Chain est une organisation internationale qui vise à entretenir une culture de tolérance, d’inclusion et de consolidation de la paix sociale dans le monde. Elle fait donc la promotion de la paix, de l’harmonie et de la justice sociale. Plus de 2 000 jeunes à travers le monde défendent et militent pour la paix et la justice sociale à travers cette organisation internationale. Son objectif est de mobiliser 10 000 jeunes activistes dans le monde entier jusqu’en 2020, de lancer 200 campagnes pour la paix sociale sur les souscontinents, de susciter l’attention des médias du monde entier sur les processus de paix et les possibles solutions en vue d’amener la paix, de sélectionner 5 000 ambassadeurs de la paix mondiale et de soumettre un rapport au siège des Nations Unies.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires