Volley-Ball: QBVC, se préparer sans se mettre la pression

Avec le soutien de
L’équipe féminine du Quatre-Bornes VBC tentera de défendre du mieux possible son titre à Madagascar.

L’équipe féminine du Quatre-Bornes VBC tentera de défendre du mieux possible son titre à Madagascar.

Orpheline de Prisca Seerungen qui a démissionné du poste d’entraîneur, l’équipe féminine du Quatre-Bornes VBC poursuit, néanmoins, sa préparation en vue du Championnat des clubs de la zone 7 (CCZ7). La capitaine Alison Labour, Cristelle Parsooramen et Eric Louise animent les sessions d’entraînement jusqu’au départ pour Madagascar prévu le vendredi 1er février.

«Nous avons essayé de trouver un nouvel entraîneur après le départ de Prisca Seerungen mais sans succès. En fait, nous ne voulions pas de quelqu’un qui allait tout chambouler à seulement quelques jours du CCZ7. Ce sont donc des personnes internes au club qui supervisent la préparation», indique Richard Anthony, président du club quatrebornais. «Après le tournoi, nous aurons tout le temps de chercher un nouveau coach», ajoute-t-il.

Le QBVC s’entraîne trois fois la semaine au gymnase d’Ebène. «La fédération va nous aider à trouver des créneaux dans d’autres gymnases afin que nous passions à quatre ou cinq sessions hebdomadaires», fait ressortir Richard Anthony. Dans la Grande île, Alison Labour et ses camarades auront la lourde tâche de défendre le titre acquis en mars de l’année dernière aux Seychelles. En guise de renforts, elles ont fait appel à deux guest players que sont Lucy Latour et Heidy Durhône.

L’équipe masculine, elle, se prépare sous la férule de son entraîneur, Veekash Maghun. «Il y aura 13 équipes engagées en masculin, ce qui signifie que notre tâche sera compliquée. Mais nous allons faire du mieux possible pour atteindre la finale», lance Richard Anthony.

«La motivation est toujours là. Nous allons essayer de nous surpasser. Nous prendrons les matches, l’un après l’autre. On ne veut pas se mettre la pression», confie, pour sa part, Eric Louise, libero de l’équipe.

Pour aborder au mieux cette compétition, le QBVC pourra compter sur l’apport de deux guest-players que sont Allan Philippe et Darren Paul. «Nous avons misé sur l’expérience d’Allan Philippe et sur la jeunesse avec Darren Paul», explique Eric Louise.

Celui-ci ajoute que la seule source de stress est de compléter le budget nécessaire pour le déplacement. «C’est toujours un stress. Mais, heureusement, la fédération et le ministère de la Jeunesse et des Sports nous apportent leur soutien. Il nous faudra quand même compléter le budget et pour cela, on espère pouvoir compter sur les compagnies que nous avons approchées pour nous apporter une aide financière», conclut Eric Louise.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires