PRB: la FCSOU propose un «happiness index»

Avec le soutien de
Les membres de la FCSOU étaient face à la presse ce mardi 22 janvier.

Les membres de la FCSOU étaient face à la presse ce mardi 22 janvier.

Aider les fonctionnaires à se sentir mieux sur leur lieu de travail. Tel est l’objectif d’un «happiness index» proposé par la Federation of Civil Service and Other Unions  (FCSOU) aux responsables du Pay Research Bureau (PRB). C’était lors de leur première réunion de travail, vendredi 18 janvier. Face à la presse ce mardi 22 janvier, les syndicalistes ont indiqué avoir également proposé de réduire le nombre d’heures de travail des fonctionnaires de huit à six heures.

Selon le président de la FCSOU, Naraindranath Gopee, cela augmentera le «productive work» et les employés travailleront dans un cadre moins stressant. «Si les fonctionnaires sont heureux, il y aura un ‘good service delivery’», a-t-il fait ressortir.

Lors de ce point de presse, la FCSOU a aussi insisté pour que le travail sur le rapport du PRB se fasse en tripartite. «Il faut que le ministère de la Fonction publique joue aussi le jeu. La dernière fois, aucun membre n’est venu assister à la première rencontre. On espère qu’ils seront présents le 4 février prochain lors de notre prochaine réunion

Naraindranath Gopee est également d’avis qu’il faut «une plus grande cohérence entre le ‘Standing Committee’ et le ‘High Powered Committee’». «Ils ne peuvent pas faire cavalier seul. Il faut qu’ils informent la fédération des décisions qu’ils envisagent de prendre

En ce qui concerne le rapport du PRB, il sera publié vers juin 2020 afin que le syndicat puisse avoir un droit de regard et apporter des corrections si le besoin se fait sentir. «Ensuite le PRB aura trois mois, c’est-à-dire jusqu’à décembre, pour rédiger le rapport final.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires