L'incendie d’un oléoduc au Mexique fait 85 morts et 58 blessés

Avec le soutien de

Le bilan de l’explosion d’un oléoduc perforé par des voleurs de carburant dans le centre du Mexique est passé dimanche 20 janvier à 85 morts, a annoncé le ministre mexicain de la Santé.

Cette hausse du bilan est due au décès de six des personnes qui avaient été blessées et hospitalisées à la suite de l’explosion et de l’incendie survenus vendredi à Tlahuelilpan, une localité située à 120 kilomètres au nord de Mexico. «Ces dernières heures, six autres personnes sont décédées, ce qui donne le chiffre de 85 morts», a déclaré le ministre, Jorge Alcocer, lors d’une conférence de presse au palais présidentiel à Mexico.

Après ces nouveaux décès, le nombre des personnes toujours hospitalisées s’établissait dimanche à 58. Ces blessés se trouvaient aussi bien dans des établissements de l’Etat de Hidalgo, où la catastrophe s’est produite, que dans l’Etat de Mexico et dans la capitale elle-même.

A Tlahuelilpan, la localité où s’est produite l’explosion, à 120 km au nord de Mexico, seuls restaient sur place des soldats chargés de surveiller les lieux. Les opérations de recherche pour retrouver des corps ont pris fin dans la nuit de samedi.

L’oléoduc percé volontairement

Le procureur général du Mexique, Alejandro Gertz, a indiqué que les enquêteurs continuaient à étudier l’hypothèse selon laquelle l’explosion a eu lieu en raison d’une fuite provoquée par des délinquants qui ont percé l’oléoduc.

Le drame s’est déroulé deux heures après le percement clandestin d’une canalisation par des trafiquants de carburant. La fuite avait attiré quelque 700 villageois qui avaient afflué, munis de bidons.

Le procureur général par intérim, Alejandro Gertz, à qui a été confiée l’enquête, a évoqué une origine «intentionnelle» car «quelqu’un a perforé (l’oléoduc) et l’incendie est une conséquence de ce crime».

Il s’agit d’une des plus meurtrières explosions d’oléoduc dans le monde depuis 25 ans. Parmi les blessés figurent huit mineurs, dont un enfant de douze ans.

Cette tragédie survient alors que le président Andres Manuel Lopez Obrador met en œuvre une stratégie nationale contre le vol de carburant, un fléau qui a fait perdre quelque 3 milliards de dollars en 2017 à l’Etat mexicain.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires