De jeunes jockeys s'affrontent pour une course traditionnelle en Indonésie

Avec le soutien de
Plus de 300 jockeys s'affrontent pendant ce festival annuel qui dure une semaine au mois de janvier dans la province d'Aceh.

Plus de 300 jockeys s'affrontent pendant ce festival annuel qui dure une semaine au mois de janvier dans la province d'Aceh.

Dès que les portes s'ouvrent, de jeunes jockeys et leurs chevaux se lancent à toute allure dans une course sur une piste sablonneuse dans les montagnes de la région de Gayo, à l'ouest de l'Indonésie.

Plus de 300 jockeys s'affrontent pendant ce festival annuel qui dure une semaine au mois de janvier dans la province d'Aceh.

Des milliers de spectateurs les encouragent alors que les cavaliers, dont certains n'ont pas plus de 10 ans, poussent leurs montures au maximum en laissant un nuage de poussière derrière eux.

Les chevaux font partie intégrante de la culture des hautes terres Gayo, une région montagneuse de l'île de Sumatra connue aussi pour ses plantations de café et ses forêts.

Ces courses, qui datent de l'époque coloniale hollandaise, marquaient autrefois la période des récoltes.

Mais à présent elles sont une célébration de l'héritage de la région et des combats à cheval qui avaient lieu entre clans rivaux.

«Les chevaux étaient utilisés par nos héros dans le passé pour faire la guerre», indique Dina Windia Putri à l'AFP.

Aujourd'hui ces courses attirent chaque année un public venu de toute la région d'Aceh et des touristes.

Pour Joe Pranata, qui a assisté aux festivités avec sa famille et ses amis, cet évènement est une célébration de leur culture : «C'est vraiment une belle occasion, pour laquelle tous les Gayo se rassemblent», note-t-il.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires