Accident du travail: Rs 24 M réclamées après une amputation du poignet

Avec le soutien de
L’employée, d’origine chinoise, fait face à une procédure d’extradition.

L’employée, d’origine chinoise, fait face à une procédure d’extradition.

Stress, privation de salaire pendant quelque temps et préjudices. Pour toutes ces raisons, Pan Jiadong, un ouvrier chinois, réclame une compensation de 47 77 120 yuans (Chinese yuan renmin- bi, CNY) équivalant à Rs 23 885 600, à son ancien employeur. Le fait est qu’après un accident du travail, il s’est fait amputer le poignet gauche. Par le biais de Me Pazhany Rangasamy, il a fait ser- vir une mise en demeure à l’entreprise de textile en question.

Venu à Maurice avec un permis de travail, Pan Jiadong a pris de l’emploi au sein de la firme, le 15 avril 2006. Travaillant comme Cotton Packer, il a eu la main gauche accidentellement écrasée sous la machine qui fabrique le coton, le même mois. Son poignet a dû être amputé. Depuis, il ne peut plus travailler dans le même département et sa femme a dû venir le rejoindre à Maurice pour l’aider.

«Ma vie a été perturbée. Comme j’avais une seule main, la compagnie m’a per- mis de travailler dans une petite boutique qui se trouve dans l’enceinte de l’usine, en attendant que je touche une compensation, sauf que jusqu’à maintenant, rien n’a été fait, soutient ce quinquagénaire. Selon la loi chinoise, qui était toujours applicable au moment de l’accident, une lump sum devait m’être versée men- suellement de même qu’une disability allowance.»

Pan Jiadong réclame aussi une compensation de family support et living allowance. Il a également pris en compte l’inflation sur 12 ans. Pourquoi justement avoir attendu autant de temps pour réclamer des dommages ?

Selon son interprète, faute de pouvoir commu- niquer avec des Mauriciens, qu’il a pris du temps pour chercher un avocat ou un avoué qui puisse l’aider. Maintenant, faisant face à une extradition, il a compris qu’il existe des procédures juridiques pour le tirer d’affaire. Sollicité pour une réaction, le représentant de l’entreprise de textile est resté injoignable.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires