Morcellement St-André: un enfant de sept ans identifie un «voleur»

Avec le soutien de
Mohamed Azim Samputh aurait menacé le garçonnet avec un couteau.

Mohamed Azim Samputh aurait menacé le garçonnet avec un couteau.

Il aurait contraint, sous la menace, un enfant de sept ans de lui indiquer où ses parents gardaient de l’argent et des bijoux. Mohamed Azim Samputh, un vigile de 42 ans, a été appréhendé par les hommes de l’inspecteur Seewoo et du sergent Goodur de l’Anti-Robbery Squad de la Special Supporting Unit (SSU), mardi après-midi. Soumis à une parade d’identification, le quadragénaire a été reconnu par le garçonnet comme étant celui qui se serait introduit chez lui, à Morcellement St-André, pour voler l’argent et les bijoux.

Le vigile, qui travaille dans un supermarché à Triolet, aurait attendu que les parents du petit soient partis pour passer à l’acte, tôt dimanche. Ces derniers s’étaient rendus à l’hôpital, entre 5 h 50 et 7 h 30, pour rendre visite à un autre fils malade. Mohamed Azim Samputh se serait ainsi introduit dans la maison et aurait menacé le garçonnet en plaçant un couteau sous sa gorge. Le quadragénaire lui aurait demandé où ses parents cachaient de l’argent et des bijoux. Une somme de Rs 800 et des bijoux ont été emportés. La valeur du butin est estimée à Rs 20 000.

Le garçonnet a ensuite raconté à son père ce qui s’est passé et a décrit l’homme qui s’était introduit chez eux. Il a notamment expliqué que le présumé voleur avait une tache noire sur le visage. Le même jour, le père, un entrepreneur de 42 ans, a porté plainte au poste de police de Plaine-des-Papayes.

Maintenu en cellule

C’est sur la base des informations glanées sur le terrain que les enquêteurs ont pu arrêter Mohamed Azim Samputh, à Baie-du-Tombeau, mardi. Il a été soumis à un interrogatoire et a nié être impliqué dans ce vol. Mohamed Azim Samputh a été remis aux policiers de la Criminal Investigation Division de Piton, dirigée par le surintendant de police Sailesh Kumar Behary. Un exercice d’identification a été organisé aux Casernes centrales. Le petit a ainsi reconnu Azim Samputh. Le vigile a été maintenu en cellule policière après sa comparution au tribunal de Pamplemousses, hier matin. Il répond d’une accusation provisoire de vol avec violence. L’enquête est menée par l’assistant commissaire de police Kishore Dawoonarain, Northern Divisional Commander.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires