Abus d’autorité allégué: l’ACP Anil Kumar Dip donne sa version au CCID

Avec le soutien de
C’est peu avant midi que l’interrogatoire de l’ACP Dip au CCID a pris fin.

C’est peu avant midi que l’interrogatoire de l’ACP Dip au CCID a pris fin.

L’assistant commissaire de police (ACP) Anil Kumar Dip, Eastern Divisional Commander, a été appelé à déposer, ce jeudi 17 janvier, au Central Criminal Investigation Department (CCID). Une convocation qui fait suite à une déclaration pour abus d’autorité faite contre lui par un inspecteur l’année dernière.

À cette époque, l’ACP Dip était le supérieur hiérarchique de l’inspecteur au poste de police de Flic-en-Flac. Ce dernier affirme qu’un jour, alors qu’il était en patrouille, il lui a été ordonné de rentrer immédiatement au poste. Sur place, raconte-t-il, un chef inspecteur l’a informé qu’il devait se soumettre à un alcotest sur ordre de l’ACP Dip.

À la Police Internal Assessment Cell, aux Casernes centrales, où il a rapporté le cas, l’inspecteur a fait valoir qu’il s’agit clairement d’un abus d’autorité. Car il n'était pas au volant à ce moment-là. De préciser qu’il s’est quand même soumis à l’alcotest, qui s’est révélé négatif.

Après son interrogatoire qui a pris fin peu avant midi, l’ACP Dip a été autorisé à rentrer. À l’express, il a indiqué que c’est après des plaintes du public qu’il avait pris la décision de soumettre l’inspecteur en question à un test de sobriété. Les plaignants avaient protesté contre le fait que l’inspecteur aurait été sous l’influence de l’alcool…

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires