Commission Caunhye: la suite de l’audition de Dass Appadu reportée à jeudi

Avec le soutien de
Dass Appadu a fait plusieurs requêtes à la State House, après son transfert, pour qu’Álvaro Sobrinho, entre autres, ait accès au VIP Lounge.

Dass Appadu a fait plusieurs requêtes à la State House, après son transfert, pour qu’Álvaro Sobrinho, entre autres, ait accès au VIP Lounge.

Le Puisne Judge Caunhye est pris par d’autres affaires. Du coup, la suite de l’audition de Dass Appadu, ancien secrétaire à la présidence, a été reportée pour demain, jeudi 17 janvier, à 13 h 30. C’est le 6 décembre dernier qu’il avait été entendu par la commission. Commission qui a été mise sur pied pour enquêter sur les circonstances dans lesquelles l’ex-présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim a violé l’article 64 de la Constitution. Cela après qu’une commission d’enquête avait été instituée sans l’aval du Conseil des ministres. Elle concerne directement l’ex-présidente et le milliardaire angolais, Álvaro Sobrinho.

Lors de ses précédentes auditions, l’ex-secrétaire à la présidence avait été interrogé sur sa proximité avec l’homme d’affaires Álvaro Sobrinho et d’autres représentants du Planet Earth Institute (PEI).  Puis après sa mutation de la State House, le 3 novembre 2016, le haut-fonctionnaire continuait à s’ingérer dans les opérations de la présidence. Notamment en ce qui concerne des demandes d’accès VIP à l’aéroport au profit du milliardaire. Ou encore comment il se rendait toujours au Réduit, après son transfert, au volant de la Jaguar D1955 du PEI.

La proximité entre Dass Appadu et Ameenah Gurib-Fakim intéresse également le juge Asraf Caunhye. Car c’est devant cette même commission qu’il a été révélé qu’elle a personnellement plaidé le cas Appadu pour qu’il ne soit pas transféré de la State House. Une tentative vaine puisque ce dernier a bel et bien été remplacé dans un premier temps par Nirmala Bheenick.

Publicité
Publicité

Un nouveau scandale défraie la chronique depuis le mercredi 28 février à Maurice. Cette fois-ci cela concerne ni plus ni moins la garante de notre Constitution, son excellence Ameenah Gurib-Fakim, présidente de la République. Elle a dépensé plusieurs centaines de milliers de roupies pour des achats personnels, entre autres, sur une carte de crédit Platinum offerte par la Planet Earth Institute, la fondation d’Álvaro Sobrinho, homme d’affaires angolais hautement controversé. Retrouvez tous les articles concernant cette affaire dans notre dossier spécial : Platinum Card. Une enquête exclusive de l’express.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires