Steward Léopold: vers le chemin de la rédemption

Avec le soutien de
Le portier présentant fièrement, en médaillon, son trophée de meilleur gardien obtenu en Angola en 2008.

Le portier présentant fièrement, en médaillon, son trophée de meilleur gardien obtenu en Angola en 2008.

Il avait touché le fond suite à une affaire de drogue il y a deux ans et dans laquelle il avait été l’accusé. Aujourd’hui, Steward Léopold est un homme changé. Il compte bien profiter du football et de la confiance du sélectionneur Akbar Patel, qui l’a appelé en présélection, pour montrer qu’il a définitivement tourné la page. Son objectif désormais: participer aux Jeux des îles de l’océan Indien (JIOI 2019).

Comme il y a des saisons dans la nature, il y a des saisons dans la vie. Personne n’est programmé pour une vie linéaire. C’est ce qu’a appris le gardien de l’ASPL 2000. Eloigné des terrains depuis plus d’un an à cause de l’accusation de trafic d’héroïne qui pesait sur lui, il n’avait plus la force de faire quoi que ce soit. «C’était difficile pour moi. J’ai touché le fond à cause de la drogue. Mais je ne peux que m’en prendre à moi-même. Le football me permet de m’éloigner de certains vices», assure le joueur de 30 ans.

Steward Léopold est l’un des meilleurs gardiens de sa génération. Preuve en est, ce titre de meilleur gardien de but acquis en Angola en 2008 au terme du Tournoi international FESA. Une compétition destinée aux U20 et qui a vu les Mauriciens se hisser jusqu’en finale. «Nous avions perdu contre l’Angola (Ndlr : 3-1), l’hôte de la compétition et tenant du titre. Mais nous ne sommes pas rentrés bredouilles puisque j’ai obtenu le titre de meilleur gardien et cela malgré la présence de grosses équipes issues de toute l’Afrique», se rappelle l’habitant de Batterie-Cassée, non sans une pointe de nostalgie dans la voix.

Ce père de famille, aux origines rodriguaise, a largement contribué au sacre de l’ASPL 2000 lors de la saison 2015/2016. Saison où sa for mation avait terminé meilleure défense du championnat avec 23 buts encaissés en 36 matchs de championnat. Ce succès leur avait ouvert les portes de la Ligue des Champions de la CAF en 2017. Une épopée africaine à laquelle ‘Léo’ n’avait pu prendre part à cause de l’ «objection to departure qui pesait sur lui». «J’ai manqué cette formidable aventure par ma faute. Mais la vie m’a offert une deuxième chance et cette fois je vais saisir toutes les opportunités. Je suis d’ailleurs à la recherche d’un emploi».

«Réfléchissez aux conséquences»

Actuellement, l’ASPL 2000 est sur le podium de la Super League et n’a toujours pas perdu le moindre match depuis le début de la saison. Après trois rencontres disputées, le club de la capitale n’a concédé que deux buts. «L’équipe est en forme et l’entraîneur m’encourage à parler constamment aux défenseurs. Je suis bien dans ma peau aujourd’hui. Je remercie les dirigeants de l’ASPL 2000 qui m’ont de nouveau accordé leur confiance», confie ce père de famille.

Un message aux jeunes ? «Je connais les difficultés que rencontrent certains jeunes des Cités. Nous n’avons pas les mêmes chances cela a toujours été ainsi. Nous manquons de loisirs et nous nous laissons influencer par des ‘amis’. Mais pensez à votre avenir avant de faire quoi que ce soit et surtout réfléchissez aux conséquences et à aux répercussions sur votre entourage», souligne Steward Léopold.

Notre interlocuteur participera à sa première séance d’entraînement avec la présélection ce mardi.

«Je suis fier d’avoir été convoqué. Mes parents et ma femme n’ont cessé de me féliciter. Mais désormais c’est à moi de prouver de quoi je suis capable. Le sélectionneur connaît bien mes qualités. Le plus important sera de me battre pour devenir numéro un car je veux représenter mon pays». C’est tout le mal qu’on peut lui souhaiter.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires