Crèmes éclaircissantes: l’interdiction renforcée

Avec le soutien de
Les crèmes éclaircissantes contenant de l’hydroquinone représentent un risque pour la santé selon l’OMS

Les crèmes éclaircissantes contenant de l’hydroquinone représentent un risque pour la santé selon l’OMS

Ce n’est pas une décision prise à la légère. Après avoir passé une loi interdisant les produits éclaircissants pour la peau, le gouvernement Rwandais a déployé des milliers de fonctionnaires à travers le pays pour s’assurer que ces crèmes soient retirées des rayons.

C’est en novembre de l’année dernière que la loi a été passée. L’appel d’une femme sur Twitter a donné lieu au débat menant à l’interdiction. Selon la femme, ces produits, surtout les crèmes contenant de l’hydroquinone, présentent un risque pour la santé. En effet, selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS), ce molécule, qui éclaircit la peau, peut donner lieu à plusieurs effets secondaires, dont des problèmes de foie et la dépression.

Suite au débat, le président Rwandais Paul Kagame a demandé à son ministre de la Santé de prendre les actions nécessaires. Depuis que les fonctionnaires ont commencé les patrouilles pour s’assurer que les commerçants respectent cette loi, plus de 5000 produits - crèmes, huiles, savons entre autres -  ont déjà été saisis.

Selon l’OMS, 77% des femmes au Nigeria, 25% au Mmali et 59% au Togo utilisent de telles crèmes régulièrement. Le marché des produits éclaircissants a rapporté $ 18 milliards en 2017. Le Rwanda n’est pas le premier pays Africain à prendre une telle décision. En 2015, la Côte d’Ivoire avait déjà interdit les crèmes éclaircissantes et le Ghana avait suivi deux ans après.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires