Affaire MedPoint: le clash entre des ténors du barreau

Avec le soutien de
Mes. Clare Montgomery et David Perry sont considérés comme les Queen’s Counsels les plus cotés alors que Me. Rashid Amine a été qualifié comme meilleur procureur du monde.

Mes. Clare Montgomery et David Perry sont considérés comme les Queen’s Counsels les plus cotés alors que Me. Rashid Amine a été qualifié comme meilleur procureur du monde.

Le duel judiciaire promet d’être explosif au Privy Council le mardi 15 janvier prochain. Que ce soit chez la poursuite ou du côté de la défense, chacun affûte ses armes. Les Queen’s Counsels les plus cotés et les plus chers du barreau britannique ont été choisis. Sans oublier que le meilleur procureur du monde, selon l’Association internationale des procureurs en 2012, Me Rashid Ahmine, sera chargé d’effectuer le plaidoyer du bureau du Directeur des poursuites publiques (DPP) devant le Privy Council.

Le grand duel entre Rashid Ahmine et Clare Montgomery, Queen’s Counsel, va se poursuivre mardi. Il y a trois ans presque jour pour jour, les deux ténors avaient croisé le fer en Cour suprême lors de l’appel interjeté par Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint.

Clare Montgomery

Âgée de 60 ans, Clare Montgomery avait utilisé des points solides pour prouver que Pravind Jugnauth n’avait aucun intérêt personnel dans la vente de la clinique MedPoint. Elle se targue d’être «très persuasive et dévouée». D’ailleurs, elle avait su convaincre les juges Caunhye et Matadeen. Me Clare Montgomery a été nommée Queen’s Counsel en 1996.

Rashid Ahmine

Mais le 13 janvier 2016, Rashid Ahmine n’avait pas raté son réquisitoire face à la star du barreau britannique. Au contraire, ses arguments par rapport au «conflit d’intérêts» souligné lors de la condamnation de Pravind Jugnauth sous l’article 13(2) de la Prevention of Corruption Act (PoCA) de 2002, étaient clairs, directs et convaincants. Le numéro 2 du bureau du DPP est un homme plutôt discret, notamment dans la presse. Mais face aux Law Lords, il devra encore montrer son talent d’orateur comme il l’a fait en 2016. Il sera soutenu par David Perry, Queen’s Counsel.

David Perry, la «Vedette» des affaires criminelles

Les représentants du bureau du DPP seront épaulés par David Perry, Queen’s Counsel, pour qui «aucun défi n’est intimidant». The Legal 500, l’ouvrage de référence pour des milliers de professionnels du droit des affaires, le classe dans les rangs «les plus élevés» dans son domaine. Ses collègues le décrivent comme étant l’un des «plus travailleurs et dévoués» et ayant un jugement «impeccable». Il a paru dans de nombreuses affaires criminelles ces dernières années dont celle portant sur la mort du Brésilien Jean Charles da Silva de Menezes. Il a été nommé conseiller de la Reine en 2006. Dans l’affaire MedPoint, il s’est chargé de rédiger les written submissions du bureau du DPP. Il a déjà participé à des sessions de travail avec Me Rashid Ahmine et Me Medaven Armoogum, State Senior Counsel.

Publicité
Publicité

Fin de la saga qui dure depuis 2011 ? Eléments de réponse mardi 15 janvier 2019, lorsque l’appel du Directeur des poursuites publiques, suivant l’acquittement de Pravind Jugnauth dans l’affaire MedPoint, sera entendu devant le Privy Council. L’enjeu est de taille pour le Premier ministre, qui joue là sa carrière politique.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires