Volley-ball: l’absence des équipes réunionnaises suscite de vives réactions

Avec le soutien de
Les formations réunionnaises n’auraient pas été invitées à prendre part à cette 25e édition du CCZ7 . Ce qui provoque le courroux des dirigeants de la LRVB et de la FFVB.

Les formations réunionnaises n’auraient pas été invitées à prendre part à cette 25e édition du CCZ7 . Ce qui provoque le courroux des dirigeants de la LRVB et de la FFVB.

Les équipes réunionnaises seront une nouvelle fois absentes du Championnat des clubs de la zone 7 (CCZ7) le mois prochain (3-10 février) à Madagascar. Et cela ne manque pas de créer des remous. En effet, dans un entretien accordé au Quotidien de la Réunion le week-end dernier, le président de la Fédération française de volley-ball (FFVB), Eric Tanguy, a fait une virulente sortie contre Kaysee Teeroovengadum, président de la zone 7, Jocelyn Andriamandimbisoa, président de la Fédération malgache de volley-ball (FMVB) et Amr Elwani, président de la Confédération africaine de volley-ball (CAVB).

«Je suis surtout particulièrement déçu par la Confédération africaine de volley-ball (CAVB). Je suis très déçu que son président, Amr Elwani, ne respecte pas sa parole donnée. Je l’ai rencontré au Mexique il y a un mois et demi. On a parlé de la situation de la Réunion. On a parlé aussi de la situation de la France dans la confédération africaine. Et il m’avait donné son engagement et sa parole que les clubs de Mayotte et de la Réunion pourraient participer aux compétitions dans la zone océan Indien», déclare Eric Tanguy. Celui-ci reproche aussi à Kaysee Teeroovengadum de ne pas respecter les règlements. Il compte alerter la Fédération internationale de volley-ball (FIVB) de la situation même s’il reconnaît que l’instance mondiale «a très peu de moyens de faire de l’ingérence dans les différentes zones du monde».

La présidente de la Ligue réunionnaise de volley-ball (LRVB), Florence Avaby, juge, elle, la situation «rocambolesque». Dans une déclaration au Quotidien de la Réunion, elle affirme que son homologue malgache, Jocelyn Andriamandimbisoa, l’avait assuré que la Réunion serait invitée au CCZ7. Elle ajoute que la ligue de Mayotte a reçu une invitation de la zone 7 depuis décembre 2018. «J’ai donc essayé de contacter la zone 7 et la fédération malgache mais nous n’avons reçu aucune réponse. Et depuis quinze jours, je n’ai plus aucune nouvelle de Madagascar alors que nous étions en contacts réguliers depuis un an. J’ai l’impression que M. Andriamandimbisoa a subitement décidé de retourner sa veste», regrette-t-elle.

Du côté de la zone 7, on a toutefois une lecture différente des faits. «Je sais qu’il y a eu des pourparlers entre les présidents des fédérations de la zone 7 quant à une réintégration des équipes réunionnaises dans le CCZ7. Mais aucune demande officielle n’a été reçue de la Réunion en ce sens. Il est bon aussi de préciser que c’est la zone 7 qui lance les invitations pour le tournoi et non les fédérations», indique Jean-Michel Dedans, secrétaire de la zone 7.

Il ajoute que Mayotte participe de nouveau à la compétition – elle était représentée en mars 2018 aux Seychelles – suite à une demande qu’elle avait faite. «La Réunion n’est pas persona non grata, au contraire, son retour dans le CCZ7 est souhaité. Il faut rappeler que c’est la Ligue réunionnaise qui avait décidé de ne pas prendre part au tournoi à la suite des problèmes survenus lors des Jeux des îles de l’océan Indien de 2015 à la Réunion dans le sillage de l’exclusion de Myriam Kloster de la sélection féminine réunionnaise», précise notre interlocuteur.

La dernière participation des clubs réunionnais remonte à novembre 2014 aux Seychelles. En masculin, le Saint-Denis Olympique VB avait décroché la palme en dominant le Tampon Gecko Volley (3 sets à 0) alors que dans la finale dames, le Saint-Denis Olympique VB avait courbé l’échine devant les Seychelloises d’Anse Royale.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires