Rentrée scolaire: tous les manuels de Grades 7 et 8 disponibles d’ici fin janvier

Avec le soutien de
Il y avait la queue hier, mercredi 9 janvier, dans les librairies, pour se fournir les livres scolaires.

Il y avait la queue hier, mercredi 9 janvier, dans les librairies, pour se fournir les livres scolaires.

Les parents peuvent souffler à la veille de la rentrée scolaire. La grande majorité des manuels scolaires est présente sur les rayonnages des librairies. À l’exception de quatre ou cinq livres. Toutefois, le directeur des Éditions de l’océan Indien – l’imprimeur – se veut confiant. D’ici la fin du mois, tous les livres seront disponibles.

Dans les rues de Port-Louis, Anand ne compte plus le nombre de librairies qu’il a visitées avant mardi. Depuis le 20 décembre, il a entre les mains la liste des manuels scolaires de son fils, qui sera en Grade 8 cette année. «Il y a au moins 15 livres à acheter.» Après avoir visité environs sept librairies, il confie en avoir achetés huit. «Les responsables ont fait comprendre que ce n’est qu’en début d’année que l’on aura les autres.» Effectivement, il a réussi à en avoir trois autres cette semaine. Mais pour le reste, il va falloir, une fois de plus, patienter. «On m’a dit que ces manuels ne seront disponibles qu’à partir du 20 janvier.»

De même, Akash, a aussi dû courir de librairie en librairie pour acheter les livres de ses deux enfants. L’un est en Grade 7 et l’autre en Grade 8. «Au début du mois de décembre, j’avais obtenu uniquement le manuel de mathématiques pour mon fils en Grade 8.» Ce n’est qu’après avoir beaucoup cherché qu’il a réussi à acheter les livres marquants. «Il fallait se déplacer à plusieurs reprises. Et souvent, le stock était déjà épuisé. Mais, j’ai pu avoir le dernier manuel manquant, hier : celui de la littérature anglaise qui faisait défaut à ma fille en Grade 7.» Toutefois, Akash ajoute que la direction du collège de son fils a indiqué que certains manuels scolaires seront en vente au sein de l’établissement même.

Retard causé par Cilida

Avec la standardisation des manuels par le Mauritius Institute of Education (MIE), ce sont les Editions de l’océan Indien qui ont décroché le contrat pour l’impression des livres. Son directeur, Yashvin Hassamal, soutient que le problème du manque de manuels scolaires a été largement résolu. «On avait un retard dans la livraison des livres. Cela était dû au cyclone Cilida. Certains livres, qui sont imprimés à l’étranger, étaient attendus le 24 décembre.» 

Néanmoins, il affirme que les manuels sont arrivés à bon port. «Ces livres de classe ont été livrés dans les différentes librairies mardi. Pour le moment, il ne manque que cinq livres, notamment le manuel de créole mauricien, celui de l’éducation physique et de l’Art and Drama pour les Grades 8 et les manuels de langues orientales pour les Grades 7 et 8. Certains sont attendus la semaine prochaine alors que les autres arriveront à la fin du mois.»

Yashvin Hassamal a tenu à souligner le manque de sérieux de certains établissements scolaires. «Les écoles doivent soumettre leurs listes à la fin du mois de juin. Mais plusieurs d’entre elles ne les ont envoyées qu’en septembre ou en octobre. De notre côté, c’est en octobre que nous imprimons le plus de livres.» Il ajoute que certains collèges n’ont toujours pas remis leurs listes. «Il faut savoir qu’en décembre, il est difficile d’avoir de la place sur les bateaux pour ces livraisons. Par moments, nous devons acheminer entre 12 000 et 13 000 livres.» De plus, les employés des imprimeries locales ne travaillent pas en début d’année. «Cela retarde la livraison des livres qui se trouvent en rupture de stock.» Pour éviter ce problème, il espère que le ministère de l’Éducation sera plus ferme avec les collèges.

Les livres prescrits par le MIE sont obligatoires. «Mais certains collèges ajoutent des livres complémentaires», confie une responsable des Éditions Le Printemps. En cette rentrée scolaire, les établissements du primaire accueilleront 9 508 nouveaux élèves et les collèges 15 892.

Extended programme: Om Varma assure la prise en charge des élèves

Depuis hier, plusieurs facilitateurs assistent à une session de travail pour aider les enfants qui n’ont pas passé leur Grade 6. Acheminés vers les collèges où ils suivront un «extended programme», ces derniers auront le soutien d’accompagnateurs. «Ce programme, déjà mis en place depuis l’année dernière, se poursuit. Nous devons former d’autres facilitateurs qui aideront ces jeunes pour le Grade 7 de cette année. Nous offrons à ces jeunes les manuels scolaires gratuitement», confie le directeur du Mauritius Institute of Education (MIE), Om Varma. 

Ces jeunes, qui n’ont pas «bien travaillé lors des examens du Primary School Achievement Certificate (PSAC)», pourront bénéficier d’un soutien individuel. En ce qui concerne des manuels scolaires, le directeur du MIE soutient que ces livres sont proposés en accord avec le programme. «Certains collèges ajoutent d’autres libres mais ces derniers doivent être conformes au syllabus.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires