Malgré la contestation, le projet hôtelier aux Salines tient bon

Avec le soutien de
Le démarrage des travaux pour le projet hôtelier est prévu pour le mois prochain.

Le démarrage des travaux pour le projet hôtelier est prévu pour le mois prochain.

Le démarrage des travaux des Salines Beachcomber Resort & Spa est prévu le mois prochain. À ce stade, un renvoi n’est pas à l’ordre du jour, malgré la contestation qui entoure ce projet hôtelier aux Salines de Rivière-Noire. Le groupe New Mauritius Hotels (NMH) a reçu hier des documents relatifs à un appel déposé par trois membres de Rezistans ek Alternativ, Stephan Gua, Kugan Parapen et David Sauvage, devant le tribunal de l’Environnement. Ils contestent l’attribution de l’Environmental Impact Assessment (EIA) au groupe pour la construction de cet hôtel.

Le groupe, plus connu sous l’appellation Beachcomber, a reçu le feu vert du ministère de l’Environnement, le 6 décembre. Sauf que Rezistans ek Alternativ est contre le fait que le site où l’hôtel sera construit soit situé dans une zone marécageuse. Les membres n’ont pas été convaincus par le groupe qui a assuré qu’un nouveau «grand managed wetland» sera aménagé pour remplacer l’ancien.

Répondant à une question de l’express, NMH fait comprendre qu’il étudie les documents avec ses représentants juridiques et qu’il décidera de la marche à suivre en temps et lieu. Il réitère le fait que «toutes les procédures ont été suivies pour l’obtention de l’EIA». Si jamais le cas devant le tribunal de l’Environnement retarde le début du chantier, NMH concède que des «préjudices importants seraient subis par la compagnie».

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires