Recrutement de cadres: 492 Mauriciens en lice

Avec le soutien de
Les premiers rails ont été posés à Richelieu, le 26 novembre 2018.

Les premiers rails ont été posés à Richelieu, le 26 novembre 2018.

Station Operations and Customer Service Manager, Chief of Maintenance, Chief of Operations, Chief Service Support, Head of Operation and Maintenance, Logistics Manager, Train Operations Manager, Manager Rolling Stock, Safety, Security, Risk, Environmental and Quality Manager… Quatorze postes clés étaient à pourvoir au sein de Metro Express Limited (MEL). Sur les 551 candidatures reçues pour ces postes de cadres, 492 – soit environ 90 % – proviennent de Mauriciens alors que le reste, soit 59, sont des candidats étrangers. «Nous sommes agréablement surpris par l’engouement des candidats et nous sommes confiants de trouver nos cadres parmi ces talents», affirme Das Mootanah, Chief Executive Officer (CEO) de MEL, à l’express.

Selon lui, les entretiens d’embauche vont débuter en janvier-février, après un exercice de présélection dans le but d’obtenir «les meilleurs talents pour gérer l’organisation et garantir des opérations efficaces, sûres et centrées sur le client». Das Mootanah ajoute que «tout cela sera reflété dans notre culture organisationnelle ». Du coup, ce sera à Singapore Mass Rapid Transit (SMRT) et à MEL de travailler en équipe pour présélectionner les meilleurs candidats pour chaque poste.

Rôle consultatif

En effet, SMRT, qui avait obtenu, en octobre dernier, le contrat d’Operation Readiness Services de Rs 241 millions, pour une durée de deux ans, était mandaté pour jouer un rôle consultatif dans la préparation des membres clés du personnel (chefs, directeurs et cadres). Ces derniers doivent être recrutés localement et formeront ensuite, à leur tour, le reste de l’équipe des opérations au sein de MEL.

«Il s’agit d’un processus approfondi basé sur des qualifications et une expérience satisfaisante aux critères que requièrent les postes. Aussi, nous voulons garantir l’égalité des chances. Les candidats qualifiés répondant aux critères d’emploi minimum sont traités équitablement en fonction de leurs compétences », avance Das Mootanah. Pour le CEO, le Metro Express est réservé à la population locale et est géré par celle-ci. «Les Mauriciens et les talents locaux se verront accorder la priorité pour les opportunités d’emploi à MEL, à condition qu’ils répondent aux critères d’emploi.»

Quid du ratio de la main-d’oeuvre locale et étrangère actuellement chez MEL ? À cela, notre interlocuteur répond que le ratio de personnel local et étranger est de 9 pour 1. D’autres postes ont déjà été remplis. Ils sont : Communication Manager, Project Manager, Project Officer, Engineer, Trainee Engineer, entre autres.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires