Chantiers 2019: ces paysages qui seront redessinés…

Avec le soutien de
Les travaux pour le Victoria Urban Terminal débuteront en mars.

Les travaux pour le Victoria Urban Terminal débuteront en mars.

Entre la phase II du Metro Express, l’Urban Terminal de Victoria, en passant par la construction de plusieurs routes et des Smart Cities, divers gros chantiers s’ouvriront cette année.

Metro Express phase II

Si l’échéance de septembre 2019, pour la première phase du projet Metro Express entre Rose-Hill et Port-Louis, se précise, les travaux préliminaires pour la phase II seront enclenchés cette année. Selon les autorités, les cas d’empiétement – une centaine – sur le tracé entre Quatre-Bornes et Curepipe ont déjà été réglés.

Le tronçon à St-Jean est jugé complexe en raison de son étroitesse et des services sur cette route. Selon le calendrier des travaux, le constructeur Larsen & Toubro devra débuter avec la cartographie des services le long de cette route. Les aires de stationnement seront aussi enlevées.

Le tracé de 14 km comprend huit stations et trois échangeurs (interchanges) : Curepipe Interchange, Curepipe North Station, Floreal Station, Sadally Station, Vacoas Interchange, Palmerstone Road Station, Phoenix Station, Trianon Station, St Jean Station, Quatre-Bornes Interchange et Victoria Avenue Station. L’ouverture de la phase II est prévue en septembre 2021. Coût du projet : Rs 8,8 milliards.

Victoria Urban Terminal

Espaces bureaux et commerciaux, réaménagement de la gare Victoria, aires de stationnement, zone réservée aux marchands ambulants… Autant d’infrastructures qui seront rattachées au Victoria Urban Terminal. S’étalant sur une superficie de six arpents, le terminal sera doté d’une plateforme piétonnière qui traversera l’autoroute pour rejoindre le Caudan et le parking à la gare Victoria. Il est prévu que les travaux débutent en mars. Coût : Rs 1,9 milliard.

Eau

C’est un grand chantier qui devrait s’ouvrir pour la CWA cette année. Tout d’abord, la construction de réservoirs en acier d’une capacité variant entre 2 500 et 3 000 m3. Ils sont : Junction Peak (Sorèze) pour alimenter la région de Port-Louis ; Montagne Fayence (Camp-de-Masques-Pavé) pour améliorer la distribution de l’eau à Ecroignard ; Alma pour celle de Bramsthan ; d’autres à Cluny, à Eau-Bouillie et à Salazie. Les réservoirs en acier sont désormais privilégiés car non seulement ils sont moins coûteux mais ils sont aussi faciles à réparer.

Ensuite, des travaux autour de la pose de tuyaux pour relier Salazie aux Mariannes. La phase II pour le remplacement des tuyaux à Rose-Hill est également à l’agenda. Autre projet ? Le renouvellement de la pompe principale à la station de traitement de La Marie.

Pont Bruniquel

L’actuel pont sera fermé à la circulation quand un nouveau pont enjambera le ruisseau qui sépare cette partie de Roche-Bois de Baie-du-Tombeau. Le ministère du Logement et des terres a fait l’acquisition de huit lopins de terre dans la région. Selon le design du ministère des Infrastructures publiques, la nouvelle infrastructure sera élevée à côté de l’actuel pont et plus large avec des trottoirs. Il faudra également éliminer deux courbes dangereuses sur cette route. Coût du projet : Rs 60 millions.

Les Salines Peninsula

Trois hôtels sortiront de terre cette année aux Salines Peninsula. Il s’agit de celui des Salines Golf and Resort Ltd avec 600 chambres, d’Asmara Beachfront Residences de Societe Horizon Sweet Resorts Ltd avec 60 chambres et de celui de Hyvec Partners Ltd avec 50 chambres. La construction de 3,3 km de route et des services ont été complétés avec un investissement de Rs 485 millions.

Jinfei

Une fois l’Eden Garden Culture and Entertainment Square et les facilités de conférence achevées, place au développement d’un complexe hôtelier cinq-étoiles proposant notamment restaurants, gourmet et banquet halls, centres de bien-être et salles de cinéma. La construction devrait commencer au premier trimestre 2019. D’autres projets de logistique et d’entreposage dans la ville intelligente sont en cours. Coût de l’investissement : Rs 650 millions.

Immigration Urban Terminal

C’est Yihai International Investment qui devra faire sortir de terre l’Urban Terminal de l’Immigration. Pour ce projet de Rs 2,9 milliards, il a fallu envoyer le plan directeur du terminal urbain à l’Unesco pour son feu vert car l’Aapravasi Ghat et ses environs sont classés patrimoine mondial. D’ailleurs, deux experts, Abungu Georges Okello et Clarke Nicholas John, avaient rencontré les soumissionnaires afin de leur expliquer les lignes directrices pour le développement sur le site de l’Immigration Square.

Ce projet comprend un terminal de bus avec 20 plateformes pour le débarquement et l’embarquement des passagers, une place taxi de 500 m2 qui pourra accommoder 20 taxis, un poste de police sur une superficie de 800 m2, avec des aires de stationnement pour 8 à 10 véhicules, une caserne de pompiers, un espace pour environ 1 400 marchands ambulants sur 4 200 m2, une passerelle incluant espaces verts et kiosques pour connecter l’Urban Terminal à celui du Metro Express. Les travaux devraient durer deux ans.

Riche-Terre Business Park

Jouxtant la smart city de JinFei, le parc industriel de Riche-Terre devrait bientôt accueillir une quarantaine de projets de stockage, logistique et manufacturier sur une superficie de 215 arpents pour la période 2018-20. Coût des investissements : Rs 5,7 milliards.

Hillcrest Flyover

Une bonne intégration du Metro Express au réseau routier dans le cadre de la mise en place de la deuxième phase sur le tracé Quatre-Bornes–Curepipe. Tel est l’objectif de la construction d’un échangeur le long de l’autoroute M1 à son intersection avec l’avenue Hillcrest. Selon la Road Development Authority (RDA), la construction de l’autopont de Hillcrest, qui reliera Sodnac à l’autoroute M1 devrait débuter fin janvier 2019 et sera complétée dans environ 18 mois. Le tracé a été finalisé par la RDA, Metro Express Limited et Larsen & Toubro. Six soumissionnaires sont en lice pour ce contrat. Coût du projet : Rs 600 millions.

Mon Trésor Smart City

Au coût de Rs 1 milliard, le Business Gateway de la smart city de Mon-Trésor a été partiellement achevé. La seconde phase du projet devrait démarrer au cours du premier trimestre de 2019. Idem pour la partie résidentielle.

Uniciti (Medine Ltd)

Uniciti, la smart city développée par Médine Ltd, a complété la construction de son parc industriel, de son complexe sportif ainsi que de ses infrastructures universitaires. Le groupe procède actuellement à la construction d’une école primaire et secondaire et des infrastructures pour la première phase du projet de même qu’un passage souterrain. Coût de l’investissement en 2018 : Rs 1,4 milliard. Les projets prévus en 2019 sont une clinique, un projet résidentiel, un centre d’art et un parc vert.

Moka Smart City

Si les bureaux de PwC dans la smart city de Moka sont en cours d’achèvement, il est prévu que 34 projets commerciaux et résidentiels sortent de terre au cours du premier trimestre de 2019. Coût de l’investissement : Rs 500 millions. Quinze autres projets de développement à usage mixte à Moka ont été approuvés par l’Economic Development Board pour un investissement de Rs 3 milliards.

Routes : trois projets dans les starting-blocks

Encore du développement à l’horizon. D’ici une quinzaine de jours, les travaux de deux projets routiers devraient débuter. Soit la route reliant Gros-Cailloux à Coromandel et la route de contournement à Cap-Malheureux. Et une nouvelle partie de la route Terre-Rouge–Verdun sera réhabilitée.

Selon un calendrier établi par la Road Development Authority (RDA), le groupe Gamma Construction devrait commencer les travaux de la nouvelle route reliant Gros-Cailloux à Coromandel mi-janvier. Celle-ci, connue comme la route A1-A3, a engendré du retard en raison d’une contestation devant l’Independent Review Panel qui a rejeté l’appel de Transinvest Construction Ltd en octobre dernier.

D’après le plan de ce projet de Rs 256 millions, cette route devra relier l’Ouest à la région de Coromandel et à l’autoroute. Avec la construction actuelle du pont qui enjambera la Grande-Rivière-Nord-Ouest à partir de Coramandel, il sera facile pour les automobilistes d’accéder à l’autoroute à Sorèze.

Une partie de la route Terre-Rouge–Verdun, à la hauteur de Ripailles, endroit où il y a eu des éboulements, devrait être réhabilitée. Les travaux commenceront fin janvier, dit-on à la RDA.

Cependant, la route A1-A3 devra être prête avant même l’ouverture du pont. «Une partie de cette route est sur le tracé du Metro Express. Il faudra la compléter avant que Larsen & Toubro n’effectue son premier essai. Du moins, compléter le tronçon concerné. Nous ne pouvons pas retarder ce projet national», déclare une source à la RDA.

Par ailleurs, la compagnie chinoise Sinohydro a décroché le contrat pour réhabiliter une section de la route Terre-Rouge–Verdun à la hauteur de Ripailles, à l’endroit appelé «opposite D4», où il y a eu des éboulements. Du côté de la RDA, l’on affirme que les travaux débuteront fin janvier. «Il faudra s’attendre à ce que les travaux prennent fin d’ici la fin de l’année ou début 2020. Nous prendrons les mesures pour ne pas incommoder les automobilistes», rassure-t-on.

Et enfin, dans le Nord, les travaux de la route de contournement à Cap-Malheureux devraient connaître un coup d’accélérateur la semaine prochaine. Après des contestations, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, a proposé de modifier légèrement le tracé pour épargner des arbres à Anse-la-Raie, alors que des pelleteuses déblayaient déjà le terrain à la jonction de Pavillon et de Petit-Raffray. «Le nouveau tracé sera communiqué sous peu», indique-t-on.

Le Cap-Malheureux bypass

Le gouvernement a prévu une route de contournement (bypass) devant rallier la région d’Anse-la-Raie à Cap-Malheureux, avec une bretelle donnant directement accès à la plage d’Anse-la-Raie. L’infrastructure routière devrait relier la route Vingt-Pieds (B45) à son intersection avec la route Union (B121) et la route Mon-Choisy-Cap-Malheureux (B13) à Anse-la-Raie.

Sur ce tracé, 500 arbres étaient menacés, ce qui a provoqué un tollé auprès des habitants d’Anse-la-Raie. Le député Sudesh Rugoobur avait même participé au «tree-hugging» organisé par le groupe Protect Anse-la-Raie. Cependant la RDA et le constructeur Transinvest ont revu le tracé du nouveau bypass. Du coup, seuls dix filaos seront abattus. Des sept courbes sur le tracé, seules deux seront conservées. Coût du projet : Rs 194 millions.

La Croisette Grand-Baie Link Road

Ce projet comprend la construction d’une route, longue de 1,5 km, de La Croisette à Grand-Baie, en passant par le rond-point de La Croisette. La conception a été réalisée par le consultant Servansingh Jadav & Partners Consulting Engineers Ltd. Les travaux devraient durer dix mois. Pour l’heure, deux lots ont été identifiés et soumis au ministère du Logement et des terres pour l’expropriation des terrains.

La Vigie–La Brasserie–Beaux Songes Link Road (Phase 1)

Les autorités vont de l’avant avec le projet de route La Vigie–La Brasserie–Beaux-Songes. Cette route débutera à La Vigie et devra contourner Curepipe, La Marie, Henrietta et Hollyrood jusqu’à Beaux-Songes. Trente-et-un terrains feront l’objet d’une expropriation (compulsory acquisition) dans le cadre de la première phase du projet, soit de La Vigie à La Marie, en contournant Curepipe sur 6,2 km.

La RDA a réaligné le tracé afin de permettre à cette route de devenir une quatre-voies. Cinq ponts seront construits ainsi que des ponceaux. Outre des drains, des passages souterrains, ronds-points et bretelles seront construits. L’objectif de cette nouvelle route est de réduire le temps de trajet entre l’Ouest, les régions du centre et le Sud, incluant celui entre Rivière-Noire et l’autoroute M1. Il s’agit aussi de réduire le coût de la congestion routière avec l’amélioration de la connectivité entre Quatre-Bornes, Vacoas et Curepipe. Coût du projet : Rs 1,8 milliard.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires