Transfert Europe: les cadors européens veulent s’armer

Avec le soutien de
Le jeune milieu de River Plate Exequiel Palacios (g) à la lutte avec celui de River Plate Wilmar Barrios en finale de la Copa Libertadores à Santiago Bernabeu, le 9 décembre 2018.

Le jeune milieu de River Plate Exequiel Palacios (g) à la lutte avec celui de River Plate Wilmar Barrios en finale de la Copa Libertadores à Santiago Bernabeu, le 9 décembre 2018.

La course à l’armement en vue de la reprise de la Ligue des champions en février va-t-elle déboucher sur des transferts retentissants chez les cadors d’Espagne, d’Angleterre, d’Italie et d’Allemagne? Tour d’Europe avant l’ouverture du mercato mardi, mercredi en Espagne et jeudi pour l’Italie.

ESPAGNE

Triple tenant du titre de la C1, le Real Madrid a pratiquement bouclé l’arrivée de l’Argentin Exequiel Palacios, jeune milieu de River Plate, selon la presse espagnole. Celle du milieu espagnol de 19 ans Brahim Diaz, bientôt en fin de contrat à Manchester City, évoquée à hauteur de 15 millions d’euros, est aussi sur les rails: l’entraîneur mancunien Pep Guardiola a confirmé l’existence de discussions.

Le Barça va-t-il attirer le milieu du Paris SG Adrien Rabiot, en conflit avec son club formateur? «Nous ne pouvons rien confirmer», évacue le club catalan. C’est surtout sa défense centrale qui a besoin de renfort, orpheline de Thomas Vermaelen et Samuel Umtiti, blessés. L’arrivée en prêt du Colombien Jeison Murillo (Valence) est déjà officialisée et le nom du Danois Andreas Christensen revient avec insistance même si Chelsea semble décidé à le conserver.

À l’Atlético Madrid, l’hypothèse d’un transfert du champion du monde Lucas Hernandez vers le Bayern Munich, prêt à activer sa clause libératoire d’un montant de 80 millions d’euros, agite le club.

«Il y a plein de clubs qui me font rêver en Europe. Je suis bien ici, à Madrid, mais si je dois partir demain parce qu’un projet m’intéresse, j’y penserai», avait déclaré le latéral au Figaro avant Noël.

ANGLETERRE

A Manchester United, le licenciement de José Mourinho, en froid avec Paul Pogba, Anthony Martial ou encore Alexis Sanchez, a changé la donne. Pour les deux premiers matches du nouveau coach Ole Gunnar Solskjaer, adepte d’un football offensif, Pogba est sorti du banc. Résultat: deux victoires, deux buts, deux passes décisives. «Je construirais l’équipe autour» de lui, avait déjà imaginé le Norvégien l’été dernier.

Ses dirigeants devraient dans tous les cas allouer 50 millions de livres (environ 55 M EUR) pour les emplettes d’hiver, selon la presse. L’une des pires défenses d’Angleterre aura sans doute besoin d’un défenseur central.

Chez le voisin City, la piste du Lyonnais Houssem Aouar semble être une priorité comme doublure de Fernandinho dans un premier temps, comme successeur du milieu défensif à plus long terme.

A Arsenal, la relation entre le coach Unai Emery et le milieu allemand Mesut Özil, souvent en tribune, interroge. L’Italie (Inter Milan?) pourrait l’attirer mais son salaire, l’un des plus élevés de Premier League, est un frein. Un autre milieu, Aaron Ramsey, est évoqué par la presse du côté de la Juventus ou du Paris SG.

A Chelsea, du mouvement est attendu en attaque, où un départ d’Alvaro Morata est envisagé. Les médias italiens parlent d’un possible échange contre l’avant-centre de l’AC Milan Gonzalo Higuain, la presse allemande d’une arrivée prochaine de Christian Pulisic (Dortmund). Les «Blues» s’intéressent aussi à Callum Wilson (Bournemouth).

West Ham aurait proposé un contrat de six mois à Samir Nasri, selon la presse anglaise. Suspendu pour dopage jusqu’au 31 décembre, le Français s’entraînait ces derniers temps avec les «Hammers». «Sa mentalité est de gagner une place dans l’effectif, donc on va voir dans les prochains jours», avait déclaré Manuel Pellegrini.

ITALIE

Les clubs les plus actifs devraient être ceux qui sont le plus en difficulté. L’AS Rome pourrait ainsi bouger en attaque. Un prêt de Patrik Schick est envisagé et, pour le remplacer, les noms de Michy Batshuayi (Chelsea, en prêt à Valence), Dawid Kownacki (Sampdoria) ou Luis Muriel (Séville FC) circulent. Le directeur sportif Monchi suit aussi des dossiers au milieu (Julian Weigl/Borussia) et en défense (Iago Maidana/Sao Paulo).

Pour renforcer son milieu, l’AC Milan pense à Cesc Fabregas, qui joue peu à Chelsea. L’Inter continue à rêver de Luka Modric mais un transfert du Ballon d’Or en hiver semble tout à fait improbable. La Juventus Turin, qui a beaucoup dépensé cet été pour Cristiano Ronaldo, garde un oeil sur les dossiers Matthijs De Ligt (Ajax), Pogba et Rabiot, là encore plutôt pour l’été.

Tous lorgnent sur des jeunes talents - Nicolo Barella (Cagliari), Sandro Tonali (Brescia/Serie B), Christian Kouamé (Genoa) - mais ils coûtent cher. Krzysztof Piatek, le buteur polonais du Genoa, révélation du début de saison, est aussi très convoité mais sera difficile à recruter dès cet hiver.

ALLEMAGNE

En annonçant que les caisses du club étaient pleines et qu’il envisageait un grand chambardement de l’effectif dès la saison prochaine, le président du Bayern Munich Uli Hoeness a ouvert la boîte à rumeurs.

La presse évoque la venue de Lucas Hernandez dès janvier. Son compatriote Benjamin Pavard, ainsi que l’avant-centre de la «Mannschaft» Timo Werner, sont également dans le viseur. Mais le premier a promis de finir la saison à Stuttgart et le second a dit que «le temps ne pressait pas».

«Si nous pensons que nous pouvons renforcer l’équipe, nous le ferons», affiche l’entraîneur Niko Kovac, interrogé sur la possible arrivée de Hernandez.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires