Le Morne: la montagne à risque ?

Avec le soutien de
L’on craint qu’un accident n’arrive sur Le Morne, surtout avec le manque de considération de certains.

L’on craint qu’un accident n’arrive sur Le Morne, surtout avec le manque de considération de certains.

Plus de peur que de mal pour une touriste d’une cinquantaine d’années il y a deux semaines de cela. Elle s’est blessée alors qu’elle faisait l’ascension du Morne. Les forces de l’ordre ont dû hélitreuiller la dame qui a été transportée à l’hôpital de Rose-Belle pour des soins.

La touriste se serait blessée au pied et a subi une déchirure des ligaments selon les recoupements. Cet incident sur la partie la plus rapprochée du sommet du Morne a soulevé un lot de questions. Certains guides aguerris craignent le pire déjà. De voir que des grimpeurs ne respectent pas le danger potentiel que représente la montagne et risquent d’y laisser la vie. C’est ce qu’avance notamment Christopher Corneille, l’un des guides officiels de la montagne du Morne.

«De plus en plus de gens montent sans respecter la montagne et ses dangers. J’avais prédit cet incident de samedi vu la façon dont certains escaladent la montagne. Cela fait craindre le pire et qu’un jour nous nous retrouvons face à une mort», prévient-il. «Bien sûr, quand on fait ce genre de remarques on n’est pas le plus apprécié, surtout des grimpeurs.»

Plusieurs parmi ceux tentant l’escalade du Morne s’y prennent sans être habillés de façon à être à l’aise et ne pas être gênés dans ses mouvements, alors même que l’escalade peut s’avérer physique. L’affluence est importante à cette époque de l’année et entre les touristes et les Mauriciens à tout va, la montagne voit pas mal d’activités.

«Encore une fois on voit pas mal de gens qui montent et qui ne respectent pas la montagne. Ils polluent avec leurs cannettes de bière et leurs take-away. Ils passent aux milieux des plantes sans en tenir compte. Cela sans compter les fumeurs qui laissent des mégots », lance pour sa part Allan Ramalingum. «Ceux qui n’ont aucun respect se mettent aussi en danger. On ne veut pas voir le Morne être associé à quelque chose de plus grave que l’incident de samedi.»

Le cordage qui passe à travers cet onglet devra bientôt être remis en place.

Plusieurs randonneurs et grimpeurs font montre d’encore moins de respect pour la croix au sommet de la montagne et n’hésitent pas à grimper dessus pour faire des selfies. La montée sans guide se fait aux risques et périls du randonneur, que l’on avertit avant de débuter l’escalade de la face la plus compliquée.

De plus des cordages avaient été installés pour aider les grimpeurs à escalader cette façade lors de l’ouverture de la montagne au public. Mais elles n’y sont plus depuis plus d’un an maintenant.
 
Du côté des autorités en ce qui concerne les cordes, on nous indique que «les cordes ont été remplacées à plusieurs reprises par le Morne Heritage Trust Fund (MHTF). Malheureusement, les rochers n’ont, à chaque fois, pas soutenu les supports. Le MHTF et le ministère du Tourisme ont ainsi commandité une étude géologique et géomorphologique. Maintenant que le rapport a été obtenu, le remplacement de ces cordes sera bientôt effectué.»

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires