Pravind Jugnauth: «Zamé mo pou mandié avek personn, sirtou pa avek MMM»

Avec le soutien de
Pravind Jugnauth a été invité à couper son gâteau d’anniversaire pour ses 57 ans au Mohith Hall, à St-Pierre, hier, jeudi 27 décembre.

Pravind Jugnauth a été invité à couper son gâteau d’anniversaire pour ses 57 ans au Mohith Hall, à St-Pierre, hier, jeudi 27 décembre.

Il a évoqué, tour à tour, sa «déception» face à la réforme électorale, l’augmentation de la pension de vieillesse, les projets pour 2019 ou encore les élections qui approchent… Le discours de Pravind Jugnauth était très attendu pour le dernier comité régional de la circonscription n°8, Moka–Quartier-Militaire, hier jeudi 27 décembre.

Au Mohith Hall, à St-Pierre, face à un public déjà acquis à sa cause, le leader du MSM a dit regretter que le projet de loi sur la réforme électorale n’ait pas été voté. «Ma plus grande déception, c’est Paul Bérenger. D’autant qu’il a toujours milité pour une réforme électorale. Et celle proposée par le gouvernement était presque identique à ses propositions. C’est une occasion en or qui a été ratée», a déploré Pravind Jugnauth.

Face à ces affirmations, le public n’a eu de cesse d’applaudir à chaque phrase prononcée. «MMM kozé boukou é kan pou bizin azir pa kapav. Sé bann lopozision disparat. Sakenn koz enn kalité kozé. Zamé MMM ni PTr finn amenn prozé de réform élektoral. Mo ti met sak dépité dévan so responsabilité mé kouma ou koné ti bizin enn vot de ¾.»

Pravind Jugnauth dit avoir entendu qu’il mendierait une alliance avec des partis politiques. «Mé mwa zamé mo pou mandié avek personn, sirtou pa avek MMM. Mo déza marié. Mo pa pou rod enn lot Madam mwa.» Il a demandé que chacun fasse son chemin séparément. «Sakenn pou fer so simin é nou ava guété. Lepep ki pou désidé.»

D’autre part, Pravind Jugnauth a laissé entendre que, légalement, il pourrait organiser les élections générales jusqu’en mai 2020. Mais «seul le temps décidera. Nous allons nous concentrer sur notre travail et je suis confiant que nous aurons d’autres résultats au niveau des projets».

Le leader du MSM est aussi revenu sur la pension de vieillesse. Indiquant qu’en janvier, ceux qui bénéficient d’une prestation sociale obtiendront une somme de Rs 6 210. Ce qui représente deux tiers du salaire minimum. «Dousman dousman nou pou fer li mem kantité ki saler minimum. Mé avek létan mo présizé.»

«MMM kozé boukou é kan pou bizin azir pa kapav. Sé bann lopozision disparat. Sakenn koz enn kalité kozé.»

Pravind Jugnauth a fait état des projets en cours et, selon lui, il y en aura encore d’autres en 2019. «Nous aurons une croissance soutenue, le chômage baissera et l’inflation sera toujours sous contrôle.»

Le leader du MSM n’a par ailleurs pas manqué de lancer des piques à la presse. Selon lui, «sertin éna enn agenda ki zot pa déklaré mé zot déklar indépandan. Zot bizin monté zot kouler».

 A la fin de son discours, il a été invité à couper un gâteau à l’occasion de son anniversaire (NdlR, il a eu 57 ans le 25 décembre). Le Premier ministre s’est ensuite livré à un bain de foule avant de prendre congé de ses partisans.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires