Réforme électorale: l’opposition maintient le cap

Avec le soutien de
Le discours de Paul Bérenger était très attendu sur ce projet de loi.

Le discours de Paul Bérenger était très attendu sur ce projet de loi.

Le Constitution (Amendment) Bill a été présenté par le Premier ministre en deuxième lecture ce vendredi 7 décembre. 34 orateurs interviendront pendant les débats. Les partis de l’opposition maintiennent leurs positions.

Son discours était attendu. Paul Bérenger a fait savoir qu’il ne votera pas pour ce projet de loi. «Je ne voterai pas pour la reforme dans sa forme actuelle. Nous sommes contre un système qui viendra corriger la proportionnelle, qui lui-même corrige déjà les inégalités du First Past The Post» a déclaré l’ancien leader de l’opposition. La solution, selon lui, serait une deuxième liste de candidats duquel les leaders choisiront pour corriger inégalités. 

Quant à Adrien Duval, il affirme que le gouvernement n’a pas le mandat pour changer le Best Loser System. La solution, selon lui, serait un recensement ethnique. 

Le ministre Mentor a aussi pris la parole et a répondu au député du PMSD. SAJ est d’avis qu’un recensement ethnique divisera la population. Pour lui, ce projet de loi est une chance de faire bouger les choses et favorisera la stabilité. «We must start somewhere» a lancé SAJ aux parlementaires. 
 

Publicité
Publicité

Maurice est bel et bien engagé pour réformer son système électoral, tout en introduisant la proportionelle. C’étaient les propos de SAJ en 2015. Trois ans plus tard, le gouvernement a soumis ses propositions. Elles devront être validées au Parlement par une majorité des trois-quarts.  Ce qui est loin d’être gagné car la quasi-totalité des partis d’opposition se sont déjà prononcés contre.

D'autres articles »
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires