Prestation quatre étoiles du Baby Club M

Avec le soutien de
La défense mauricienne a répondu présent cette fois.

La défense mauricienne a répondu présent cette fois.

Maurice se devait de l’emporter contre eSwatini (ex-Swaziland) qui plus est sur un large score pour espérer atteindre la demi-finale de la présente édition de la COSAFA U20. C’est chose faite après un succès 4-0 jeudi 6 décembre dernier au Shinde Stadium.

Dépassé par l’Afrique du Sud lundi, les Mauriciens ont enfin évolué sur leur vraie valeur en laminant à leur tour leur deuxième adversaire de la poule B. Appliqué, solidaire et surtout en confiance, ils ont maitrisé quasiment tous les secteurs de jeu.  C’est au son du Allez Moris que nos représentants ont fait leur entré sur la pelouse. Un chant qui traduisait d’ailleurs l’envie de clore ce premier tour sur une bonne note. Et les quadricolores n’ont pas perdu de temps dans le premier acte.

Après un pénalty provoqué par Andrew Roussety, Yannick Aristide ouvrait le compteur de la sélection mauricienne en transformant la sanction à la 3e minute. Il sera imité par Adrien François peu après le quart d’heure de jeu. Solide en défense et surtout enfin serein dans les couloirs, Maurice étouffait son adversaire et fut logiquement récompensée par un troisième but à la 28e minute. Cette réalisation portait la marque de Ludovic Milazar. 

Stephen Gentil et Princeley Boudeuse ont assisté des gradins à la large victoire des siens.

Le plus dur était fait pour le Baby Club M qui allait toutefois s’offrir quelques frissons à mesure qu’approchait la fin du premier acte.  Thokozane Dlamini héritait d’ailleurs d’un caviar à l’entrée de la surface de réparation mais voyait son tir passer au-dessus des cages de Loïc Michel. 

De retour des vestiaires, Dumsani Makhanya, le technicien effectuait coup sur coup trois changements dont celui du gardien. Cet apport de sang neuf changeait quelque peu la configuration de la rencontre. Ainsi, ce sont les représentants d’eSwatini qui se procuraient les meilleures occasions. Michel devait sortir deux parades (47e et 48e) pour maintenir l’écart. C’est sur un contre que Maurice scellait sa prestation quand Andrew Roussety mettait définitivement sa formation à l’abri (50e). 

Les entrées successifs d’Adriano Chui Chung Fat et de Jeremy provoqueront quelques occasionx mais l’imprécision dans la dernière transmission, qui plus est devant le but, ne permettrons pas d’alourdir le score. 

Désormais tous les regards seront braqués sur la performance de l’Afrique du Sud face à eSwatini samedi à 15h.  Un large succès du second nommé sera synonyme de qualification pour les locaux.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires