Affaire Boskalis: «Personne n’avait impliqué Maunthrooa...»

Avec le soutien de
Selon le CI Seeruthun, aucun des suspects n’a impliqué Prakash Maunthrooa.

Selon le CI Seeruthun, aucun des suspects n’a impliqué Prakash Maunthrooa.

«Non, personne n’a impliqué Prakash Maunthrooa.» C’est ce qu’a concédé le Chief Investigator, Seeruthun de la Commission anti-corruption (ICAC) lors de son contre-interrogatoire mené par Me Nadeem Aullybocus, avocat de l’accusé numéro deux, Prakash Maunthrooa. Le procès intenté à cet ancien haut-cadre de la Mauritius Ports Authority (MPA) et à Siddick Chady, ancien Chairman de la MPA s’est poursuivi ce 7 décembre devant la Cour intermédiaire. 

Le CI a expliqué qu’il y avait vingt-huit personnes interpellations dans le sillage de cette enquête. Six parmi eux étaient des suspects.  Cependant, selon lui, aucun d’eux n’avait impliqué Prakash Maunthrooa. Le CI Seeruthun est également revenu sur la partie de l’enquête où il a dû se rendre aux Pays-Bas pour prendre les versions des faits d’Angela Kok et de Peter Boer. Sauf, dit-il, à son arrivée, sous les instructions du juge néerlandais, il n’a pas été autorisé à les interroger et a simplement agi comme «observor». «Il y a eu une fouille de la domicile d’Angela Kok, mais je ne suis entré chez elle» a fait savoir le CI. Une demande de Mutual Legal Assistance (MLA) avait été faite pour pouvoir interroger Peter Boer, qui se trouvait au Singapore mais en vain. 

Répondant à la question de Me Nadeem Aullybocus, le CI Seeruthun, devait aussi indiquer que les enquêteurs avaient fait une demande pour l’obtention des documents portant sur des paiements faits par la firme Boskalis. Mais la compagnie avait logé plusieurs demandes devant des hautes instances, demandant qu’un ordre soit émis pour empêcher tout accès aux documents.

L’officier de l’ICAC s’est également attardé sur le fax publié par un journal, dans lequel il est stipulé qu’un paiement de 25 000 dollars avait été effectué à «Chady» par Boskalis. «La firme Boskalis avait plaidé coupable d’avoir effectué des paiements mais aucune des accusations ne correspondait à cette somme de 25 000 dollars» précise le témoin.

Le procès se poursuivra en mars et avril 2019.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires