Chagos: des rats envahisseurs menacent les coraux

Avec le soutien de
 Les coraux dans le lagon de Peros Banhos. © Anne Sheppard, Chagos conservation trust 

 Les coraux dans le lagon de Peros Banhos. © Anne Sheppard, Chagos conservation trust 

Ce ne sont pas que les tortues et les oiseaux qui sont affectés par les rats. Les coraux et les poissons aussi. Explications.

Comment des rats, rongeurs terrestres, peuvent-ils représenter une menace pour des barrières de coraux ? L’idée nous a paru étonnante mais Al Jazeera a une explication. Dans une publication datant de fin octobre, la chaîne de télévision a rencontré des scientifiques qui ont expliqué le tort que causent ces bêtes à l’écosystème de l’archipel des Chagos.

Pour mieux comprendre, il faut se référer à un précédent article de l’express publié le 19 octobre. La newsletter du Chagos Conservation Trust venait tout juste de paraître et faisait état de l’envahissement de plus de la moitié des îles de l’archipel par des rats noirs. La conséquence : les rongeurs s’attaquent aux œufs d’oiseaux et de tortues endémiques et affectent aussi la flore des îles.

Dans la publication d’Al Jazeera, l’expert en biologie marine Nick Graham qui s’est rendu aux Chagos dit avoir observé que sur certaines îles qui sont infestées de rats, c’est le calme plat. Ce qui n’est pas du tout bon signe.

Fertilisants naturels

 «Le ciel est vide, il n’y a pas de chants d’oiseaux !» affirme-t-il. En comparaison, dans d’autres îles encore protégées des rongeurs envahisseurs, «le ciel est rempli d’oiseaux et vous pouvez même sentir l’odeur des excréments d’oiseaux marins». C’est justement là le lien entre les rats et les coraux. Les excréments d’oiseaux marins agissent comme fertilisants naturels pour les récifs car ils contiennent du nitrogène et du phosphore. «Quand les nutriments vont dans la mer et atteignent les coraux, ils dopent leur croissance et améliorent le fonctionnement des barrières», souligne l’expert.

Ses collègues et lui ont remarqué que la population de poissons autour des îles où les rats ne sont pas présents est beaucoup plus conséquente que celle autour des îles infestées de rongeurs. Et pour tenter d’éradiquer ces rongeurs envahissants sur les Chagos, la Chagos Conservation Trust cherche à établir une collaboration avec l’administration de la British Indian Ocean Territory et la fondation Island Conservation.

Publicité
Publicité
Rejoignez la conversation en laissant un commentaire ci-dessous.

Ailleurs sur lexpress.mu

Les plus...

  • Lus
  • Commentés
  pages consultées aujourd'hui Statistiques et options publicitaires